Pays basque : manifestation pour la libération de prisonniers en fin de peines

Environ 600 manifestants ont créé une chaine humaine reliant Saint-Jean-de-Luz à Ciboure ce matin. Une mobilisation à l'initiative de Bake Bidea et des Artisans de la paix. Objectif : la libération de Jakes Esnal et plus largement des prisonniers en fin de longues peines.

Ils étaient près de 600 ce matin à manifester à Saint-Jean-de-Luz pour la libération des détenus en fin de longues peines.
Ils étaient près de 600 ce matin à manifester à Saint-Jean-de-Luz pour la libération des détenus en fin de longues peines. © Stéphanie Deschamps
Jakes Esnal dort en prison depuis 30 ans pour son implication dans des attentats en Espagne. À 69 ans, il est aujourd'hui incarcéré à Saint-Martin-de-Ré. Jakes Esnal est "libérable" depuis 12 ans. Son avocat a donc demandé jeudi lors d'une audience sa remise en liberté conditionnelle. La justice tranchera le 24 septembre prochain.
En attendant, Bake Bidea et les Artisans de la paix ont organisé une manifestation pour demander sa libération ainsi que celle de tous les prisonniers en fin de longues peines. Les militants souhaitent que l'apaisement de la situation au Pays basque soit prise en compte. Ces deux mouvements travaillent conjointement depuis plusieurs années pour le désarmement et la dissolution de l'ETA. Lundi, les Artisans de la Paix accompagnés de divers élus ont été reçus au ministère de la justice où ils ont été entendus sans qu'ils n'en ressorte d'annonces concrètes.
Ainsi, plusieurs centaines de manifestants ont formé une chaine humaine sur le pont Charles-de-Gaulle, entre Saint-Jean-de-Luz et Ciboure. Une nouvelle mobilisation est annoncée pour le 19 septembre prochain. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pays basque nature parcs et régions naturelles prison justice société politique manifestation économie social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter