• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La région Nouvelle-Aquitaine pallie les retards de l’Europe

© Max PPP
© Max PPP

Lors de la séance plénière du lundi 22 octobre, une avance de trésorerie de 2,5 millions d’euros a été votée pour venir en aide à des agriculteurs, petites entreprises ou festivals dont les aides européennes tardent à arriver.
 

Par Franck Petit

Le fautif s’appelle Osiris, mais rien à voir avec le dieu grec inventeur de l’agriculture et de la religion. Il s’agit d’un logiciel  très compliqué à configurer, qui a généré beaucoup de retards de paiement depuis 2016.

En attendant, certains agriculteurs attendent leurs aides, de petits festivals d’été et autres entreprises n’arrivent plus à payer leurs fournisseurs et risquent de disparaître.

Conscients du problème, les élus régionaux ont donc décidé d’agir en votant une avance de trésorerie de 2,5 millions d’euros lors de la session plénière de cette semaine. Une aide qui n’est pas de la compétence de Nouvelle-Aquitaine et est donc une pure décision politique. Alain Rousset, le président, a déclaré :
 

Je reçois des tas de lettres de bénéficiaires désemparés. Il faut que cela cesse.


La région Nouvelle-Aquitaine se fera rembourser ces 2,5 millions d’euros directement par l’Europe.
 

Des recrutements

Outre cette avance de trésorerie, 31 personnes ont été recrutées par la région Nouvelle-Aquitaine jusqu’en 2022 ou 2023, pour valider les dossiers FEADER (Fonds Européen agricole de développement rural) en retard.

Les subventions FEADER sont théoriquement instruites par l’état et ne sont pas une compétence régionale.
 

Nébuleuse de subventions européennes

D’autres subventions européennes sont par contre gérées par les régions dans le cadre de la loi de décentralisation.

Pour le FSE (Fonds Social Européen), et le FEDER (Fond Européen de Développement Régional), il n’y a de retards de paiement.



 

Sur le même sujet

Ford Blanquefort, gilets jaunes et marcheurs pour le climat : à Bordeaux, une journée de mobilisations

Les + Lus