Et si on sortait en Limousin ?

Agenda du 21 octobre 2016
Les idées de sorties du 21 au 27 octobre 2016 en Limousin - France 3 Limousin - DR - Alexandra Filliot - Chrystèle Reynard

Chaque vendredi, nous vous proposons quelques idées de concerts et de spectacles. A découvrir du 21 au 27 octobre 2016, du blues, de la musique occitane version rock, un festival de cinéma en Creuse et un groupe de musiciens bohèmes qui met de bonne humeur !

Par Alexandra Filliot


Eugène Hideaway Bridges

On le compare souvent à BB King : le guitariste Eugène Hideaway Bridges est de passage en Corrèze. Chanteur impressionnant, c'est cette fois de Sam Cooke qu'on le rapproche. Lui-même affirme qu'il a hérité ses talents d'instrumentiste de son père - le guitariste Hideaway Slim - alors que sa voix, elle, provient d'un héritage maternel : sa mère et Tina Turner sont apparentées...

Louisianais né en 1963, Eugene Hideaway Bridges accompagne son père en concert dès l'âge de trois ans et commence par chanter le gospel avec ses frères. Plus tard, il s'installe au Texas jouant simultanément du blues, du gospel et du R&B au sein de différentes formations. Dans les années 90, il s'établit en Europe et enregistre son premier album, le très remarqué Born To Be Blue, produit par Mike Vernon (John Mayall, David Bowie, etc.)  Neuf autres albums suivront.

Rendez-vous le vendredi 21 octobre à 21 heures au théâtre de la Chélidoine à Saint-Angel.

2/ ARTUS

La culture occitane version rock : Artùs. Le groupe puise son énergie rock dans la culture tribale gasconne. Sa musique est à la fois enracinée et en mouvement vers les ailleurs qu’elle explore. En concert le vendredi 21 octobre à 21h à l’espace El Doggo à Limoges.

3/ URSUS MINOR


Ursus Minor, mélange de jazz, rap, funk rock et soul. Le groupe parle de sa vision du monde, de ses racines distinctes et mélangées, de ses transmissions générationnelles. Soirée en partenariat avec Kind of Belou le samedi 22 octobre à 20h30 salle Des Lendemains qui chantent à Tulle.


4/ Festival ciné des villes - ciné des champs


Victor Chocquet, « L’impressionniste qui ne peignait pas »Un documentaire à découvrir dimanche 23 octobre à Bourganeuf (23). Une projection dans le cadre de "Ciné des Villes, Ciné des Champs".  Ce festival consacré au septième art se tiend au Cinéma Claude Miller pour la 5ème année consécutive, à Bourganeuf, en Creuse du 20 au 23 octobre 2016.

13 films seront proposés pour cette édition 2016, des films inédits tels qu’Iris de Jalil Lespert, Tamara d’Alexandre Castagnatti, Enfin des bonnes nouvelles de Vincent Glenn, Noces de Stephan Streker, des films du patrimoine en version restaurée (Plein Sud de Luc Béraud, Bon voyage de Jean-Paul Rappeneau), mais aussi des documentaires (Un vrai faussaire de Jean-Luc Léon, sorti en salles début 2016), une animation qui a déjà fait beaucoup parler d’elle, Ma vie de courgette de Claude Barras, en sortie nationale. Et puis, une place faite au court-métrage réalisé par les lycéens de Saint-Léonard-de-Noblat (87). 

Pour accompagner ces films, des rencontres avec une quinzaine d’invités prestigieux desquels Jean-Paul Rappeneau, Luc Béraud, Anny Duperey, Vincent Glenn, Jalil Lespert.

A l’origine du projet, il y a le cinéaste Claude Miller. C’est au coeur de l’hiver 1974, que Claude et Annie Miller découvrent la Creuse, un lieu sauvage, de tranquillité et de balade qu’ils vont immédiatement élire comme leur territoire d’inspiration. Il va écrire l’ensemble de ses scénarios sur ces terres creusoises. 

5/ The angelcy 


Coup de cœur de la semaine, « Burning man » par The AngelcyLe groupe israëlien est à ne pas manquer le 27 octobre à 20h30. Salle des Lendemains qui chantent à Tulle.

Musicien bohème israëlien, guitariste chanteur formé à l’école de la manche et des voyages, Rotem Bar Or a fini par se fixer dans son Israël natal pour fonder un groupe, sans renoncer à ses idéaux de liberté, d’amour, et de paix, qu’il diffuse largement à chacun de ses concerts, toujours joués à guichets fermés. Clarinette, alto, contrebasse et deux batteries enrichissent de couleurs son folk-blues acoustique procurant une expressivité et une sensibilité rare, à la croisée de Beirut et Asaf Avidan. 

The Angelcy - My Baby Boy

 

Sur le même sujet

Landes : un spectacle qui va prendre soin de vos oreilles

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne