Solitaire du Figaro 3e étape : Loison en tête à 23 milles de l'arrivée

Publié le Mis à jour le
Écrit par C.O avec AFP
© A. Billet

Alexis Loison en tête, les premiers skippers de la Solitaire du Figaro remontaient mardi matin vers La Rochelle (ouest de la France) après avoir viré la bouée BXA, à l'entrée de l'estuaire de la Gironde, ultime marque de parcours de la troisième étape avant l'arrivée prévue à la mi-journée.

L'issue de cette régate de quelque 400 milles commencée samedi à Paimpol (ouest) était encore incertaine car les positions se sont resserrées et plusieurs concurrents peuvent encore l'emporter, à la faveur d'un nanoréglage ou d'une risée salvatrice. Chacun peaufine sa trajectoire au près (contre le vent), vire de bord au bon moment ou tente de jouer avec la petite brise thermique de la nuit, à l'image de Loison, décalé dans l'est, le plus près des côtes.

"Le jeu est assez serré devant et la victoire d'étape va se jouer à pas grand-chose", a confié mardi matin le leader du classement général provisoire Yoann Richomme, qui menait la flotte lundi soir mais n'était plus que 10e au pointage de 06h15 GMT.

Le suspense promet de durer jusqu'à la fin de matinée : c'est à ce moment-là que la direction de course attend les premiers concurrents à l'arrivée de cette troisième et avant-dernière étape de la course.

Les skippers auront juste le temps de récupérer quelques heures de sommeil, avant le départ, mercredi à 17h00 GMT, de la quatrième et dernière étape. Un sprint final de 130 milles autour de l'île d'Yeu (ouest).

Classement à 06h15 GMT :

1. Alexis Loison (FRA/Groupe Fiva) à 23,9 milles de l'arrivée
2. Xavier Macaire (FRA/Chemins d'océans) à 0,03 mille du premier
3. Charlie Dalin (FRA/Skipper Macif 2015) à 0,3
4. Thierry Chabagny (FRA/Gedimat) à 1,3
5. Gildas Morvan (FRA/Cercle Vert) à 1,4

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.