• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Les taxis d'Angoulême contre les “web” taxis

Taxis Angoulême

Les chauffeurs professionnels d'Angoulême appellent à la méfiance face aux offres de réservation de taxi proposées par les moteurs de recherche. Des offres payantes mais qui seraient peu ou totalement inefficaces, selon eux.

Par Marie-Ange Cristofari

Tout commence la nuit de la Saint-Sylvestre. Des usagers à la recherche de taxis à Angoulême recourrent à une plateforme de réservation de taxi, trouvée par le biais d'internet. Arrivée en tête du moteur de recherche, la société en question facture l'appel 2 euros 99. Mais le service n'est pas au rendez-vous et quelques mécontents écrivent au journal local.

Question d'image de la profession

Ces plateformes téléphoniques profitent du réflexe smartphone pour rechercher un numéro de taxi. Mais les taxis d'Angoulême n'apprécient pas de voir leur profession dénigrée à cause de ce qu'ils dénoncent comme de mauvaises pratiques. Le syndicat autonome des chauffeurs de taxi compte interpeller le gouvernement sur cette problématique.

Intervenants du reportage de Jérôme Deboeuf, Christophe Guinot et Carine Grivet
Pascal Rodrigues, Vice-président de l'association Angoulême Radio Taxi
Eric Fourgeau, Président de l'association Angoulême Radio Taxi

Sur le même sujet

"Livres de proches" une application pour lire plus, découvrir et partager

Les + Lus