Tour de France 2020 en Poitou-Charentes : Stéphane Villain veut encore y croire

Ligne d'arrivée du Tour de France 2020 à Poitiers / © Jérôme Vilain - France Télévisions
Ligne d'arrivée du Tour de France 2020 à Poitiers / © Jérôme Vilain - France Télévisions

Le Président de Charente-Maritime Tourisme et vice-président du conseil départemental de Charente-Maritime ne veut pas imaginer un Tour de France à huis clos ni même une annulation de la course.
 

Par Jérôme Vilain

La déclaration de la ministre des Sports a eu l’effet d’une bombe dans le milieu cycliste. Roxana Maracineanu a évoqué le 25 mars chez nos confrères de France Bleu une possibilité de faire le Tour de France à huis clos.

Le modèle économique du Tour de France ne repose pas sur de la billetterie mais sur les droits TV et la retransmission média. En cette période de confinement, tout le monde est conscient et responsable. Tout le monde a compris les bénéfices de rester chez soi et donc de privilégier plutôt le spectacle télévisé que le spectacle en live. Finalement, ce ne serait pas si pénalisant puisqu'on pourrait le suivre à la télévision.

Une déclaration qui a fortement surpris Christian Prudhomme, le patron de ASO, société organisatrice du Tour de France. Selon Stéphane Villain, qui a régulièrement Christian Prudhomme au téléphone, il s’attendait à tout sauf ça.
Selon le Monsieur tourisme de Charente-Maritime (département qui est censé accueillir la course du 6 au 8 juillet 2020) le Tour est une fête populaire qui ne peut se faire sans le public. Cela n’aurait pas la même saveur. Le huis clos est une ineptie.
En Charente-Maritime, la course traversera 43 communes. Si les gens respectent les consignes, si on est tous responsable, ça peut le faire. J’y crois encore, on est toujours dans les starting-blocks, ajoute-t-il.

Le 1er mai, date bascule.

Du côté de ASO, on préfère donc attendre et voir comment évolue l’épidémie de coronavirus. Une date bascule a été décrétée : le 1er mai.

Si d’ici les choses rentrent dans l’ordre, rien ne s’opposera à un Tour de France dans des conditions normales. Economiquement, ça peut relancer la saison,
rappelle Stéphane Villain.

Mais dans le cas contraire, que se passera-t-il ?  ASO aurait alors prévu deux options : un report en septembre ou une annulation avec un report en 2021.

Pour autant, selon Christian Prudhomme, tout le monde est dans l’attente que le Tour de France se fasse normalement. Et Stéphane Villain de rajouter :

Aujourd’hui, ce qui l’emporte, c’est l’optimisme.

À Poitiers, où la caravane et les coureurs du Tour de France sont censés arriver le 8 juillet, on préfère attendre la décision de ASO sans faire pour le moment le moindre commentaire.
Stéphane Villain / © France Télévisions
Stéphane Villain / © France Télévisions

Sur le même sujet

Les + Lus