Les trois prisons du Limousin touchées par des blocages

La maison d'arrêt de Guéret bloquée ce lundi 22 janvier. / © M.Camp/F3 Limousin
La maison d'arrêt de Guéret bloquée ce lundi 22 janvier. / © M.Camp/F3 Limousin

Les trois prisons du Limousin (Limoges, Uzerche et Guéret) étaient bloquées ce lundi 22 janvier à l’appel des syndicats avant une rencontre prévue dans la journée avec la ministre de la Justice pour reprendre les discussions sur leurs revendications salariales et sécuritaires. 

Par Thomas Milon

A Limoges, une vingtaine de surveillants ont monté un piquet de grève ce lundi 22 janvier à 7heures devant la maison d’arrêt pour bloquer le ravitaillement de l’établissement. La voie de circulation devant la porte était bloquée par des poubelles et la police devait intervenir pour débloquer l’entrée.

Le centre de détention d’Uzerche était également bloqué ainsi que la maison d’arrêt de Guéret. Une vingtaine de surveillants creusois, soit la moitié de l’effectif, manifestait alors qu’un gardien a été frappé par un détenu samedi 20 janvier. Ils protestent aussi contre la réorganisation de leur journée de travail par la nouvelle direction arrivée en juillet dernier.

Les trois principaux syndicats ont rejeté ce week-end les propositions du gouvernement « en deçà des attentes des collègues mobilisés ». Ils demandent des revalorisations : soit indemnitaires (pour l'Ufap), avec une revalorisation des primes de nuit ou de pénibilité, soit statutaires (pour FO et la CGT), avec le passage pour les agents de la pénitentiaire de la catégorie C à la catégorie B.

Ce lundi, 115 établissements étaient bloqués en France sur les 188 du pays, a affirmé le secrétaire national de FO Emmanuel Baudin. L'administration pénitentiaire n’a pas encore communiqué de chiffre.

Prison de Limoges, la mobilisation se poursuit.
Intervient Samuel Bérhault Délégué regional UFAP - Equipe Louis Roussel Valérie Agut - F3 Limousin


Les surveillants de Limoges ont été délogés dans le calme par la police dans la matinée. / © V.Agut/F3 Limousin
Les surveillants de Limoges ont été délogés dans le calme par la police dans la matinée. / © V.Agut/F3 Limousin

Manifestation du personnel pénitentiaire devant la prison d'Uzerche ce lundi 22 janvier 2018
Intervient Christophe Ledru - Surveillant brigadier - Secrétaire local F.O. - France 3 Limousin - Reportage de Julie Radenac Guillaume Soudat Alain Lafeuille



A lire aussi

Sur le même sujet

Châtellerault : garde à vue prolongée pour la mère après la mort de sa fille d’un mois et demi

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés