Vaccination en Creuse : AstraZeneca pour tout le monde

L'idée est simple, accélérer la campagne de vaccination, et utiliser les nombreuses doses de vaccins AstraZeneca achetées par la France. Tout le week-end en Limousin plusieurs centaines de personnes ont pu bénéficier du précieux vaccin qui jouit pourtant d'une mauvaise réputation. 

© Antoine Jégat - France Télévision

Dernières formalités à remplir avant de recevoir le vaccin AstraZenecca. Non sans quelques appréhensions. Le vaccin anglais donnerait plus d'effet secondaires que ceux des laboratoires Pfizer ou Moderna, serait moins efficace pour les personnes âgées ? Des suppositions qui se contredisent parfois.

Devant le centre de vaccination de Guéret ce dimanche 7 mars 2021, dans la file d'attente nous rencontrons Claudie Chassenon, une retraitée qui avant de se décider s'est informée : "j'avais entendu parlé des effets secondaires et je ne tiens pas spécialement à être malade, ni d'une manière ni de l'autre. J'ai regardé un peu partout sur internet, je me suis documentée, et puis j'ai vu qu'à Guéret on vaccinait, alors j'ai dit allé, tant pis je me lance."

Le vaccin britannique a mauvaise presse. Pourtant, les essais cliniques montrent qu'un patient sur dix seulement va développer une forte fièvre.

Des symptômes grippaux bénins qui ne durent que 24 à 48 heures. Ce que ne craint pas Eric Covillers venu se faire vacciner : "De toute manière n'importe quel vaccin peut avoir des effets secondaires, donc je pense que c'est normal."

Presque tous ici attendaient ce moment avec impatience. À la différence du personnel dans les hôpitaux. Un tiers des soignants a reçu une première dose, c'est très peu. Et c'est totaement incompréhensible pour le docteur Jean-Luc Bernard, médecin à la retraite appelé en renfort : "On ne peut pas demander aux gens de se faire vacciner et ne pas se faire vaciner soi-même. Dans ma position de médecin et de conseiller de l'ordre je peux vous dire que c'est un scandale."

La réputation du vaccin d'AstraZenecca n'aura pas suffi à décourager ces Creusois venus en nombre ce dimanche.  Vu ce succès, le dispositif pourrait être reproduit les semaines suivantes. "Nous comptons sur la grande réactivité des professionnels, nous les avons appelés jeudi soir quasiment à 22 heures en leur disant qu'on avait besoin d'eux dimanche, ils ont répondu présents immédiatement, dans la soirée on a su qu'on aurait quatre medecins présents, c'est circuit court et grande réactivité." Précise Isabelle Dumond la directrice départementale de l'agence Régionale de Santé en Creuse.

Avec un objectif de 20 millions de personnes vaccinées d'ici la mi-mai, il ne faudra de toute façon pas ralentir la cadence.

 

Guéret : vaccination AstraZeneca

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société covid-19