Validité du pass vaccinal : pas foule dans les centres de vaccination à la veille du changement

Publié le Mis à jour le
Écrit par Clémence Rouher .

Dès le 15 février, les modalités de conservation du pass vaccinal évoluent. En Nouvelle-Aquitaine, les centre de vaccination continuent d’accueillir les derniers retardataires afin d’éviter de voir le leur désactivé.

Dès demain, mardi 15 février, de nouvelles règles s'imposent dans toute la France et en Nouvelle-Aquitaine.

Nouvelles règles du pass vaccinal 

Le 15 février marque le passage du délai de 7 mois entre deux doses de vaccin à 4 mois. Concrètement, comme l’indiquait Olivier Véran dans son allocution du 27 janvier, il faudra désormais avoir été confronté au Covid-19 trois fois pour pouvoir conserver son pass vaccinal, sans quoi, il sera tout bonnement désactivé. 

De ce fait, plusieurs scénarios sont envisageables pour conserver votre pass, si vous avez plus de 18 ans:

  • Vous n’avez pas eu le virus du Covid 19: il vous faut avoir 3 doses ou eu votre 2ème dose dans les 4 derniers mois
  • Vous avez eu le virus du Covid 19: celui-ci est considéré comme équivalent à une dose de vaccin. Cependant 3 contaminations ne permettent pas d’obtenir le pass. Il est nécessaire, selon les règles du ministère de la santé, d’avoir reçu au moins une injection.

Les Landais restent les meilleurs élèves 

Les Landais ne se pressent pas aux portes des centres de vaccination et pour cause, ils sont près de 84,5% à avoir une chemin vaccinal complet, et sont ainsi consacrées « meilleurs élèves de Nouvelle- Aquitaine ». La préfecture a communiqué sur les 27 000 Landais qui pourraient voir leur pass vaccinal désactivé, mais cela reste une bien faible minorité. 

Dans ce centre de vaccination de Mont de Marsan, plus vaste structure des Landes, 600 personnes pourraient être reçues concomitamment, mais au final ils n’étaient que 200 ces dernières semaines. Nathalie Daraillans, responsable du centre, parle de « petit frémissement » d’affluence, mais rien de considérable. Elle explique cette désaffection par les contaminations nombreuses ces derniers temps qui ont permis à de nombreuses personnes de conserver leur pass activé. Mais elle évoque également les réticences d’autres qui misent sur la suppression du pass dans les mois à venir. 

Les Basques n'ont pas attendu le dernier jour pour se faire vacciner 

Même observation à Anglet, au Pays basque, où a été monté en décembre un giga centre de vaccination de 650 places pour pallier l’affluence.


Mais celle-ci n’a été effective que la première quinzaine de janvier. Si aujourd’hui le centre enregistrait un « léger rebond » avec 120 personnes inscrites, parmi elles, Christophe, entraîneur de Rugby qui a besoin du précieux sésame pour accéder aux stades. 

J'ai repoussé la date au maximum en me disant que peut-être que le pass sanitaire serait abandonné, mais pas pour l'instant, alors je me mets à jour

Christophe, entraîneur de rugby

France 3 Aquitaine

Mais également Léo, pour qui le plan se déroule sans accroc, son rendez-vous obtenu le jour même. 

J'avais mon QR code qui n'était plus valable à partir de demain. C'était urgent pour moi de faire la 3ème dose: les boîtes de nuit vont bientôt rouvrir et c'est vrai que ce serait embêtant de ne pas avoir le pass.

Léo

France 3 Aquitaine

Demain ils ne seront que 30, on est bien loin des bonnes résolutions de début d’année. Ici aussi on parle de grosses contaminations en janvier et de fin du pass. 

Dans le reste de la région, beaucoup risquent de perdre leur pass vaccinal 

En Gironde, ce sont 116000 personnes qui pourraient être privées de la liberté octroyée par le pass vaccinal, tandis que 80,3 % du département en est doté. 79,9% pour la Dordogne et 77,8% de possesseur en Lot et Garonne, département qui compte proportionnellement le plus grand nombre de non vaccinés. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité