• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

150 personnes mobilisées contre le projet de ferme-usine de Coussay-les-Bois

C'est le collectif d'opposants à la ferme-usine de Coussay-les-Bois qui appelait à manifester ce samedi 21 septembre. / © Virginie Cooke, France Télévisions
C'est le collectif d'opposants à la ferme-usine de Coussay-les-Bois qui appelait à manifester ce samedi 21 septembre. / © Virginie Cooke, France Télévisions

Alors que la préfecture doit statuer le 26 septembre sur deux nouvelles demandes de permis de construire, le collectif d'opposants à la ferme aux 1 200 taurillons qui est envisagée à Coussay-les-Bois (Vienne) appelait ce samedi à une nouvelle mobilisation. 

Par EG

Tracteurs et voitures. Ils étaient 150 environ ce samedi à Coussay-les-Bois (Vienne) à avoir répondu à l'appel du collectif d'opposants à la ferme-usine qui, depuis sa création, remue ciel et terre pour faire capoter le projet d'installation de cette exploitation de 1 200 taurillons.

"L'élevage intensif, ce n'est pas bon, ni pour la terre, ni pour les animaux" explique l'une des manifestantes. "C'est juste pour faire du fric" renchérit une autre.  

"Ces animaux ne verront pas l'herbe, ni le soleil" argumente Dominique Brunet, co-président du collectif d'opposition à la ferme-usine

Ce n'est pas ce type d'agriculture qui demain va faire vivre notre pays. .Ça ne crée pas d'emplois 
- Dominique Brunet, co-président du collectif d'opposants 

La préfecture de la Vienne doit statuer le 26 septembre prochain sur la validation ou non de deux nouvelles demandes de permis de construire. L'une de ces demandes porte sur la construction de 3 bâtiments d'élevage de 5 000 m2 ; l'autre concerne la construction d'une unité de méthanisation. 
Environ 150 personnes ont répondu à l'appel à manifester. / © Virginie Cooke, France Télévisions
Environ 150 personnes ont répondu à l'appel à manifester. / © Virginie Cooke, France Télévisions
Depuis 2014, ce projet de ferme-usine suscite une vive controverse sur place. À deux reprises déjà, les opposants se sont mobilisés. Michel Favreau, le maire de Coussay-les-Bois y est lui-même opposé.

D'abord autorisés par la préfecture de la Vienne, les premiers permis de construire déposés par les porteurs du projet ont ensuite été annulés par le tribunal administratif. La cour d'appel de Bordeaux est désormais saisie. 
Manifestation à Coussay-les-Bois contre le projet de ferme aux 1 200 taurillons

A lire aussi

Sur le même sujet

Ford Blanquefort, gilets jaunes et marcheurs pour le climat : à Bordeaux, une journée de mobilisations

Les + Lus