Châtellerault : Mecafi dans la tourmente, victime de la crise dans l'aéronautique

A Châtellerault, Mecafi Nexteam est victime de la crise dans l'aéronautique entraînée par l'épidémie de Covid-19 et qui provoque un effondrement de l'activité dans tout le secteur. Sous-traitant dans le secteur aéronautique, Mecafi emploie 500 salariés sur son site châtelleraudais.

Le site de Mecafi à Châtellerault dans la Vienne.
Le site de Mecafi à Châtellerault dans la Vienne. © Clément Massé/ France Télévisions
La société Mecafi-Nexteam de Châtellerault sera-t-elle victime de la crise sanitaire ? Selon le syndicat CGT, lors d’un récent comité central d’entreprise, la direction de ce sous-traitant aéronautique a annoncé qu’elle envisageait de négocier un Plan de Sauvegarde de l’Emploi, avant de revenir sur ses propos après la révélation du projet par nos confrères de la Nouvelle République. Contactée plusieurs fois aujourd’hui, la direction de l'entreprise n’a pour l’instant pas donné suite à notre demande d’interview.

Les sites de Mecafi à Châtellerault sont spécialisés dans la fabrication de pièces mécaniques de précision pour les moteurs d'avion, destinées à équiper les Airbus et les Boeing. Des compagnies aériennes à la sous-traitance, le secteur de l'aéronautique est très fortement impacté au niveau international par la crise déclenchée par la pandémie de Coronavirus. Mecafi-Nexteam, à Châtellerault, n'est pas épargné et est désormais très affecté par la baisse d’activité du secteur. Un possible Plan de Sauvegarde de l’Emploi pourrait se profiler dans un horizon très sombre. L'usine dépend entièrement des commandes de Thalès et de Safran qui participent à la fabrication des moteurs équipant les Airbus et les Boeing. 

Va-t-on vers un Plan de Sauvegarde de l'Emploi ?

Les syndicats indiquent que la direction envisagerait de négocier un Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE). Il pourrait concerner entre 30% et 40% des effectifs des sites de Châtellerault employant 500 salariés au total. Selon cette même source syndicale, l'annonce pourrait être officialisée d’ici au 15 juin prochain.

Mecafi, un des leaders mondiaux dans son domaine et dont le siège social est situé à Châtellerault, a été intégré en 2018 au groupe Nexteam, basé à Marmande, en Lot-et-Garonne. Nexteam Group compte six sites en France (dont quatre sont basés dans le Sud-Ouest), un en Pologne et un en Roumanie. L'ensemble représentait alors 1.500 salariés et plus de 250 millions d'euros de chiffre d'affaires. 

Une activité en forte chute

Après avoir connu une période de prospérité et de forte croissance, se concrétisant par la construction d'une nouvelle usine en 2016 à Châtellerault, la firme se retrouve aujourd'hui en pleine tourmente et fait face à des perspectives d'activité en forte chute.

Après plusieurs semaines d'arrêt dues au confinement, le travail n'a repris qu'en ce début de semaine. En France, toute la filière de l'aéronautique et ses sous-traitants sont désormais touchés de plein fouet par la crise et suspendus au plan d’aide gouvernementale à l’aéronautique qui pourrait être annoncé "avant le 1er juillet", selon le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

Les syndicats de l’entreprise ont prévu de communiquer plus largement d’ici à la fin de la semaine sur la situation de l'emploi et les actions qu'ils comptent mener.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aéronautique économie industrie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter