INFO FRANCE 3. À Châtellerault, le sous-traitant aéronautique Mecafi rembauche des salariés licenciés

C'est une information exclusive de France 3. Le sous-traitant aéronautique Mecafi à Châtellerault (Vienne) s'apprête à rembaucher, après un plan social qui avait vu le départ de 211 salariés.

Un an après la crise qui s'était soldée par une importante vague de licenciement, le sous-traitant aéronautique Mecafi basé à Châtellerault (Vienne) voit son activité repartir. À tel point que la société recrute et fait appel à certains salariés licenciés lors du plan social.

“Il y a quelques personnes qui sont rappelées, ça revient tout doucement", confirme une employée devant l’usine. "C’est jackpot pour eux, tant mieux ça va dans le bon sens”, complète l’un de ses collègues.

211 suppressions d'emplois

Il y a un an presque jour pour jour, la situation de l'entreprise était beaucoup plus compliquée. Sur les trois sites de Châtellerault, une partie des employés s’était mobilisée pendant plusieurs semaines pour protester contre le plan de départs volontaires et de licenciements de la direction. Au total, 211 personnes avaient été licenciées à l'issue du plan social.

Aujourd'hui, le secteur industriel repart avec des chiffres comparables à 2019. Pour Thierry Lambert, élu de la chambre de commerce et d'industrie de la Vienne, la situation de Mecafi n'a donc rien d'exceptionnelle : “Quand il y a vraiment de grosses baisses d’activité, il n’y a pas d’autres choix que de licencier pour la survie de l’entreprise”, explique le représentant. “Forcément dès que l'activité redémarre, c’est ces personnes là qu’il faut aller chercher pour relancer l’entreprise.”

Au plus fort de la crise, les aides sont venues soutenir le secteur industriel. Aujourd'hui, le département de la Vienne, propriétaire des locaux de Mecafi, continue d'accompagner la société. “On a travaillé avec les dirigeants de Mecafi pour adapter les loyers au pire moment de la crise pour que ce soit supportable pour eux”, rappelle Alain Pichon, président du conseil départemental de la Vienne. “Ils ont adapté leurs effectifs. S’il y a des gens qui vont être réembaucher, c’est formidable.”

La direction de Mecafi n'a pas souhaité nous répondre. Pour l'heure, le nombre de recrutements reste incertain.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie industrie aéronautique