Apprendre en vacances ? C’est ce que propose l’Espace Mendès-France, le centre poitevin spécialisé dans la médiation scientifique. Ce mardi 26 avril, un atelier pour enfants de 7 à 12 ans était proposé par l’association l’École de l’ADN, pour comprendre le développement des végétaux, de la graine à la plante… Reportage.

Dans les locaux de l’Espace Mendès-France, ça grouille de monde ce mardi 26 avril 2022. En pleines vacances de Pâques, les activités pour occuper les enfants ne manquent pas dans ce centre culturel et scientifique situé en plein cœur de Poitiers, entre expositions et animations.

“On est des fans de sciences !”

Au sous-sol, lorsqu’on l’on pousse la porte du laboratoire de l’école de l’ADN, on peut même mener ses propres expériences et échanger sur le vivant. C’est l’objet de l’atelier du jour “De la graine à la plante”. Devant son tableau, Lucie Slawinski, médiatrice scientifique de l’école de l’ADN, s’adresse à une dizaine d’enfants. 

Célestin et Hector, 8 ans, sont aux premières loges. “On est des fans de sciences !”, s'enthousiasment les deux amis, très curieux du monde qui les entoure. Tout deux adorent en savoir plus sur “le corps humain, la chimie et les dinosaures”. Et pour cela, ils lisent Images Doc, un magazine qui explore chaque mois un sujet pour les 8-12 ans.

Mais aujourd’hui, place à la biologie. “Quelle est la différence entre les deux plantes sous vos yeux ?”, questionne Lucie Slawinski. Les doigts se lèvent, les réponses fusent. “Il y en a une qui a failli faner et l’autre qui a été bien arrosée !”, répond un petit participant. 

Après quelques minutes d’échange, l’animatrice donne le verdict : la plante qui paraît bien arrosée est fausse, tandis que l’autre a manqué d’eau. “Mon stagiaire a juste oublié de l’arroser !”, avoue-t-elle en rigolant. Objectif : faire comprendre aux enfants que les végétaux sont des êtres vivants comme les autres.

Des haricots sous le microscope

Les choses sérieuses commencent : l’analyse de la graine. Rosier, aloe vera, avocatier… les enfants s’appliquent à déterminer quelle graine appartient à chaque plante. Certaines sont poilues. D’autres sont ailées, c’est “celles qui se déplacent grâce au vent”, explique Lucie Slawinski. “Ah oui, comme les pissenlits !”, s’exclame Célestin. 

Qui dit atelier scientifique, dit se mettre dans la peau du biologiste ! Après avoir soigneusement ouvert une graine de haricot en deux, les enfants la placent sous l’objectif de la loupe binoculaire. “Il y a une sorte de mini-feuille”, s’étonne Leïa, 12 ans, les yeux dans la loupe. Élève en classe de cinquième, elle a déjà observé au microscope une dissection du système digestif d’un poisson. Alors pour elle, c’est plutôt facile. 

“On parle d’embryon de plantes, la graine est un futur être vivant !”, conclut l’animatrice, avant de montrer aux participants le résultat de graines de haricots semés il y a deux semaines. Description des différentes parties de la plante, besoins de celle-ci… 

L’occasion de se familiariser avec les étapes de développement d’un haricot qui finit dans nos assiettes. De quoi donner, peut-être, l’envie aux enfants d’avoir la main verte.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité