Gençay (Vienne) : le cèdre bicentenaire menacé d'abattage est sauvé

C'est la bonne nouvelle de la journée : le cèdre du Liban, un arbre de 200 ans situé à Gençay (86), est sauvé de l'abattage grâce à une mobilisation importante partout en France. En l'espace de 15 jours, la pétition lancée pour le sauver a reçu plus de 75 000 signatures.

L'histoire du cèdre de Gençay, dans la Vienne, a fait le tour de la France. Âgé de 200 ans, il était menacé d'abattage pour faciliter l'expansion de la grande surface voisine, propriétaire du conifère.

Il faut dire que ce cèdre du Liban ne passe pas inaperçu. Situé au coeur de la commune, il mesure 30 mètres de haut, 20 mètres d'envergure et 5 mètres de circonférence.

Les habitants, attachés à cet arbre bicentenaire, se sont donc mobilisés pour dénoncer cet abattage. Et en à peine deux semaines, leur pétition, accompagnée d'une vidéo, a récolté plus de 75 000 signatures, dont celle d'Antoine de Caunes et de Cécile Duflot, ancienne ministre de l'écologie. 


Cette très forte mobilisation, tant au niveau local que national, a porté ses fruits puisque le groupe Immo Mousquetaires, dont dépend Intermarché, a indiqué dans un communiqué, ce jeudi 24 mai, que l'arbre ne serait pas abattu.
 

Cette décision fait suite à plusieurs consultations menées au moment du projet de l'abattre ainsi qu'au rapport d'expert des eaux et forêts rendu la semaine dernière, qui ont identifié ce cèdre de l'Atlas de 120 ans comme "Arbre remarquable" et à la vive émotion exprimée par la population.


Une bonne nouvelle pour les habitants de Gençay qui peuvent se féliciter d'avoir contribué à la sauvegarde d'un des plus grands arbres de France.

 Reportage à Gençay d'Ingrid Gallou, Laurent Gautier, Carine Grivet et Mailys Gimenez. Intervenants : Catherine Maillet, brocanteuse à Gençay. François Bock, maire de Gençay.

 

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité