La NUPES majoritaire à Poitiers, gagne une circonscription dans la Vienne

La victoire de Lisa Belluco dans la première circonscription de la Vienne et le bon score de Valérie Soumaille dans la deuxième, confirment les résultats de la NUPES. Sur Poitiers c'est encore plus probant, la coalition de gauche y est largement majoritaire.

La République en Marche a perdu une circonscription dans la Vienne. Ce n'est pas la seule en France, mais à l'échelon local cela reste une surprise. D'autant qu'en 2017 elle avait été acquise avec une confortable majorité par Jacques Savatier élu en 2017 sous l'étiquette LREM avec 59,62% des voix face à Céline Cuvilier (La France Insoumise) avec 40,38%.

Jacques Savatier avait ensuite laissé sa place à sa suppléante, Françoise Ballet-Blu. Cette fois, le rapport de force est totalement inversé, Lisa Belluco de la NUPES obtient 51,36% et Françoise Ballet-Blu 48,64%. Un revers qui s'explique par la désaffection à l'égard de LREM mais aussi par une implantation de la gauche à Poitiers, capitale de la Vienne. Une implantation historique qui ne se démord pas depuis l'élection de Jacques Santrot en 1977.

Sur la ville de Poitiers, la gauche est toujours majoritaire

Sur les deux circonscriptions qui composent Poitiers (la première et la deuxième), les résultats des deux candidates de la NUPES sont largement majoritaires. Lisa Belluco obtient 62,12% et Valérie Soumaille dans la deuxième circonscription, 55,19%. Pour cette derrière cela n'a pas été suffisant cependant pour l'emporter, elle est battue par le député sortant Sacha Houlié avec un score plutôt étriqué de 51,2% contre 48,8%, bien loin de son score en 2017. Il y a cinq ans Sacha Houlié était élu pour la première fois et profitait de la vague LREM en devenant député avec 67,71%.

Valérie Soumaille se dit certes déçue d'avoir perdu de peu mais savoure malgré tout son score et sa campagne de terrain.

Nous faisons un résultat prometteur. Nous avons donné des sueurs froides à Monsieur Houlié.

Valérie Soumaille, candidate NUPES deuxième circonscription de la Vienne

Sacha Houlié de son côté ne s'est pas appesanti sur son élection ni sur son score ou sur d'éventuelles "sueurs froides" il a préféré, sur notre antenne, laisser éclater sa colère contre la France insoumise et la NUPES qu'il met sur le même plan que le Rassemblement National.

Les résultats nationaux sont dramatiques. Ont fusionné dans les urnes toutes les radicalités, La France Insoumise et le RN qui avaient les mêmes méthodes sur le terrain et qui ont eu le même résultat dans les urnes. Des méthodes délétères.

Sacha Houlié député de la deuxième circonscription de la Vienne

Des réserves que partage l'ancien maire et ancien député socialiste de Poitiers, Alain Claeys. La NUPES selon lui doit faire attention au mélange des genres. Pour autant il ne renvoie pas dos à dos la NUPES et le RN.

Pour moi, quand il y a un candidat RN, il faut prendre des positions extrêmement claires et adresser, comme je l'ai fait toute ma vie des consignes de vote. Mais reconnaissons que dans le camp de la NUPES, il y a des candidats qui posent problème par rapport aux valeurs de la République.

Alain Claeys, ancien maire socialiste de Poitiers

Lisa Belluco pour sa part ne mélange pas les choses, mais elle déplore aussi le vote Rassemblement National puissant en France et dans le département.

Je pense que les électeurs sont en colère et les cinq années qui viennent de s'écouler n'ont pas arrangé les choses. Et c'est dommage que cette colère se canalise sur le vote RN. Ça montre qu'on a un travail à faire, on doit poursuivre l'union et on doit apporter une autre réponse à cette colère. Une réponse de solidarité, d'écologie de démocratie. Une réponse de gauche en somme.

Lisa Belluco, députée NUPES de la première circonscription de la Vienne

Reste que dans la Vienne aussi, c'est l'abstention qui l'a emporté, 49,66% des électeurs inscrits ont voté ce dimanche 19 juin, moins d'un sur deux.