Le cannibale des Pyrénées Jérémy Rimbaud sera déclaré irresponsable

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bernard Dussol

Il s'appelle Jérémy Rimbaud et l'acte de cannibalisme de cet ancien militaire du RICM de Poitiers avait suscité l'horreur. Meurtrier d'un nonagénaire, il avait ensuite mangé son coeur et sa langue. Une juge paloise a demandé son irresponsabilité pénale, selon nos confrères de Sud-Ouest.

La juge d'instruction en charge de l'affaire a donc rendu son ordonnance le 21 avril. Transmise au procureur de Pau puis au parquet général de la cour d'appel pour validation, elle doit conduire à déclarer Jérémy Rimbaud irresponsable de ses actes.

Ce faits divers sordide s'était déroulé dans le petit village de Nouilhan, situé dans les Hautes-Pyrénées. Le 14 novembre 2013, Jérémy Rimbaud avait tué un agriculteur de 90 ans avant de lui arracher le cœur et la langue et de les cuisiner. Cet ancien militaire du RICM de Poitiers avait servi dans ce régiment pendant 5 ans avant de quitter le service actif le 5 novembre 203, soit moins de 10 jours avant son acte de cannibalisme.

Le commandant du régiment poitevin avait alors déclaré à son sujet : "Il ne nous a posé aucun problème durant son passage au cours duquel il a évolué jusqu'au grade de caporal." Jérémy Rimbaud avait participé à une mission de 6 mois en Afghanistan et à son retour, son encadrement et sa hiérarchie n'avaient remarqué aucun comportement suspect ou délirant. Une prolongation de contrat, que Jérémy Rimbaud a refusée, lui avait même été proposée.

Natif de Tarbes, Jérémy Rimbaud avait déclaré après son arrestation avoir "obéi à un message d'origine supérieure". Un examen psychiatrique indiquait alors qu'il était en plein "délire mystique". L'ancien militaire avait été hospitalisé d'office dans l'unité pour malades difficiles de Cadillac, en Gironde, un hôpital qui accueille des cas psychiatriques particulièrement lourds.