Le prof de philo, Jean-François Chazerans, devant le conseil de displine pour « apologie du terrorisme »

© Sandrine Leclère / FTV
© Sandrine Leclère / FTV

 Le  professeur de philosophie passera devant le conseil de discipline du rectorat de Poitiers à 14 h cet après-midi. Il est accusé d’avoir tenu « des propos déplacés » devant ses élèves lors d’un débat sur les attentats de Charlie. Un rassemblement est prévu à 13h30 devant le rectorat.

Par Marine Rondonnier

4 mois de suspension. Une plainte en justice. Une enquête du Parquet de Poitiers pour  « apologie d’actes de terrorisme » qui a vite été avortée.
Depuis deux mois, Jean-François Chazerans se bat pour que toute la lumière soit faite sur ce qu’il a dit lors de ce débat au lycée devant des élèves. « Je peux être révoqué (…). Si je ne peux plus enseigner, je ferai un autre métier », confie-t-il inquiet ce matin dans le portrait de Libération sur la très lue quatrième de couverture du quotidien.

 Les attentats m’ont horrifié »

Au lendemain de ce débat avec ses élèves, des parents s’étaient plaints. Le professeur aurait dit «  Ces crapules de Charlie Hebdo ont eu ce qu’ils méritaient ». Or il l’assure : « Jamais je n’ai pu dire ça. Je n’aime pas ce qu’est devenu Charlie à partir du moment où Val a viré Siné. Ils ont été partie prenante de la montée de la haine en France, mais les attentats m’ont horrifié » raconte-t-il à Libé.

Aujourd’hui, il doit être fixé sur l’avenir de sa carrière.
Les mouvements de soutien continuent notamment sur les réseaux sociaux.
. Un rassemblement est prévu à 13h30 devant le rectorat de Poitiers.

 

« Un prof haut en couleur oui, mais jamais il n’aurait dit une chose pareille », Maël, ancien élève

Un ancien élève de Jean-François Chazerans a même réalisé un documentaire sur cette affaire. Pour Maël, 18 ans, « c’est plus un prétexte pour se débarrasser de lui. Tout ça est ridicule ».
Voici le lien pour regarder le Web doc de Maël Hénaff, ancien élève de Jean-François Chazerans.
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus