Bannière résultats municipales

Poitiers : à 30 ans, l'écologiste Léonore Moncond'huy devient la première femme maire de Poitiers

À tout juste 30 ans, Léonore Moncond'huy va devenir la première écologiste et la première femme maire de Poitiers. Sa victoire a provoqué un véritable séisme politique à l'échelle de la ville. La jeune femme a évincé Alain Claeys, le maire sortant et a mis fin à 43 ans de gestion socialiste.

Léonore Moncond'huy va devenir la première femme, écologiste, maire de Poitiers
Léonore Moncond'huy va devenir la première femme, écologiste, maire de Poitiers © France Télévisions
Léonore Moncond'huy n'a que 30 ans mais elle est déjà dans le monde politique depuis plusieurs années, même si la nouvelle maire de Poitiers se revendique comme une "non-professionnelle de la politique". En 2015, elle a été la tête de liste pour la Vienne aux élections régionales et est ainsi devenue la plus jeune conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine où elle co-préside le groupe écologiste, comptant 18 élus.
En 2017, elle avait, également, été candidate suppléante aux législatives sur la 2ème circonscription de la Vienne, remportée par Sacha Houlié, un proche d'Emmanuel Macron devenu député LREM de la Vienne.

"Au delà de l'âge, une nouvelle génération de pratiques politiques"

A l'instar des villes voisines de Tours ou de Bordeaux et de bien d'autres comme Strasbourg, Lyon ou Besançon, Poitiers qui était un bastion socialiste depuis 1977 est tombée, ce dimanche 28 juin, dans l'escarcelle des écologistes alors que le maire sortant Alain Claeys avait remporté le premier tour avec une très légère avance.

La victoire sans appel de la candidate écologiste, soutenue par le Parti Communiste, ancien allié du maire sortant, Génération.s, Nouvelle Donne, Génération Ecologie et le NPA  a provoqué une véritable surprise hier. Le maire sortant Alain Claeys, âgé de 72 ans, a lui même reconnu qu'il pensait pouvoir gagner et repartir pour un troisième mandat. Il a très vite admis sa défaite et, dès avant 20 heures, il a adressé ses "félicitations à la future maire" qui s'est largement imposée en l'emportant avec 43% des voix. Léonore Moncond'huy a gagné 2.000 voix par rapport au premier tour alors qu'Alain Claeys en a perdu 500. En dehors des bureaux du centre-ville, de Poitiers ouest ou du Jardin des Plantes et Coligny où elle avait enregistré de bons scores au premier tour, la candidate écologiste a également amélioré son score dans plusieurs quartiers comme aux Trois-Cités, notamment et Beaulieu. Alain Claeys, pour sa part a conservé une courte avance aux Couronneries et à St-Eloi. A noter le chiffre record de l'abstention pour une élection municipale. 66,81% des électeurs inscrits ne sont pas allés voter. Léonore Moncond'huy, très émue ce dimanche soir, s'est félicitée de la victoire d'une nouvelle génération en soulignant qu'au-delà de l'âge, c'est avant tout une nouvelle génération d'idées et de conception de la gestion politique qui s'est imposée. 

Je suis particulièrement fière que Poitiers ait fait le choix de l'écologie et de la justice sociale.

Léonore Moncond'huy, future maire de Poitiers

Léonore Moncond'huy insiste sur l'importance du travail collectif effectué pendant des mois autour de sa candidature par l'équipe de "Poitiers Collectif" et qui a conduit jusqu'à la victoire. Elle avait été désignée tête de liste aux municipales par une élection sans candidat, lors d'une assemblée citoyenne ouverte à tous en novembre, pour "renouveler les visages et les pratiques politiques".

Maire de Poitiers à part entière

Léonore Moncond'huy a grandi à Poitiers où elle a effectué ses études avant de partir à Sciences Po à Paris. Issue d'une famille d'enseignants, elle est devenue scoute à 11 ans chez les Éclaireurs unionistes de France découvrant la nature, l'éducation populaire, le sens de l'engagement et des responsabilités. Elle s'est investie ensuite dans différents projets et associations. Titulaire de deux masters d'affaires publiques et de coopération internationale en éducation et formation, elle travaillait jusqu'au début de sa campagne comme coordinatrice de projets dans l'aide publique à l'éducation. 
Léonore Moncond'huy s'est engagée en politique à 25 ans en devenant tête de liste EELV aux élections régionales alors qu'elle avait été séduite par le discours de la candidate EELV Eva Joly, lors des présidentielles de 2012.
            
Léonore Moncond'huy devient la première femme maire de Poitiers et entend se consacrer pleinement à ce mandat, en abandonnant son poste de conseillère régionale et en ne briguant pas la présidence de Grand Poitiers, devenue un véritable enjeu politique après la nouvelle donne politique issue des résultats de ces municipales.

Réactions de Léonore Moncond'huy et Alain Claeys après l'annonce des résultats le 28 juin avec le reportage de François Bombard, Antoine Morel et Caroline Lecocq :
Première journée de Léonore Moncond'huy à la mairie de Poitiers :

Léonore Moncond'huy était l'invitée de Marie-Ange Cristofari dans le 19/20 du 29 juin :

Répartition des sièges au conseil municipal de Poitiers
La liste "Poitiers Collectif" conduite par Léonore Moncond'huy obtient 38 sièges, celle d'Alain Claeys aura neuf élus et celle d'Anhony Brottier, 6 sièges.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections europe écologie les verts
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter