Poitiers : Charlotte Petrow, championne de France de roller, va disputer les championnats d’Europe en Espagne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Lauriane Nembrot
La championne de France 2021 de saut en roller Charlotte Petrow. Poitiers (Deux-Sèvres), 7 décembre 2021.
La championne de France 2021 de saut en roller Charlotte Petrow. Poitiers (Deux-Sèvres), 7 décembre 2021. © Lauriane Nembrot / France 3 Poitou-Charentes

À 25 ans, cette étudiante en sociologie à l'Université de Poitiers (Vienne) n'a qu'une passion : le saut en roller. Déjà sacrée championne de France à trois reprises, elle espère briller lors des championnats d'Europe prévus en Espagne dans dix jours.

Lorsqu’elle a commencé à faire du roller en 2008 avec sa petite cousine, Charlotte Petrow, alors âgée de 12 ans, était loin d’imaginer ce que l’avenir lui réservait. “Au début je n’étais pas du tout sûre de moi, je ne savais vraiment pas patiner et j’étais beaucoup trop raide”, raconte la jeune sportive de 25 ans. Et pourtant, au bout de quelques mois de pratique au sein du club thouarsais de patinage ATP79 , elle est sacrée championne du monde de cette discipline en 2009, lors des championnats de roller de Saint-Médard-en-Jalles près de Bordeaux (Gironde). “Tout est allé très vite, je crois que je n’ai pas réalisé sur le coup”.

Après son sacre, Charlotte Petrow continue le roller pendant trois saisons. Au sein de ce sport qui se divise en plusieurs catégories, elle se passionne pour le saut en roller, un exercice qui oblige le sportif à sauter, patins au pied, au-dessus d’une barre suspendue à plusieurs centimètres, parfois mètres, au-dessus du sol. Faute de temps au lycée, la patineuse quitte son club d’origine et raccroche quelque temps pour se consacrer essentiellement à ses études. “Mais le roller, j’y pensais tout le temps, ça m’a toujours titillé”, explique Charlotte Petrow. 

Mes rollers ne quittent jamais ma voiture

Charlotte Petrow, championne de France de saut en roller

Un entraînement intensif

En 2018, à son arrivée à Poitiers pour entamer des études de médecine, cette thouarsaise d'origine décide de reprendre le roller. Déterminée, elle rejoint le club poitevin Roller N Go et s'entraîne d’arrache pied pour retrouver un bon niveau. “Quand je me suis remise au roller, j’avais vraiment peur d’avoir perdu de la hauteur en saut”, confie la jeune femme. “Et quand j’ai vu mon niveau, je me suis dit que j’avais du boulot”.

Charlotte Petrow entame alors une remise à niveau intensive. “Je m’entrainais au club, puis chez moi, toute seule, j’ai fait du renforcement musculaire”, liste l’athlète qui est dans le même temps devenue végétarienne. Ses efforts finissent par payer et en 2021, Charlotte Petrow redevient championne de France de saut en roller catégorie "hauteur pure". 

Sélectionnée en équipe de France après cette performance, elle s’apprête à participer aux championnats d’Europe de roller qui vont se tenir à Valladolid (Espagne) à compter du 16 décembre.

Une compétition au terme de laquelle elle espère bien monter à nouveau sur le podium. “Je m'entraîne trois fois par semaine, pendant deux heures à chaque fois. Sauts en roller, squat, haltères, renforcement musculaire et du patinage… C’est toujours le même rythme depuis les championnats de France”, détaille Charlotte Petrow, qui avoue “commencer un peu à stresser”, à quelques semaines du championnat.

“Pas assez de visibilité” 

Elle ne se déplace jamais sans son équipement (patins, protections et casque) évalué à plus de 800 euros et qui pèse pas moins de 4 kilos. Et après plusieurs années de pratique, Charlotte Petrow reconnaît que sa discipline demeure méconnue par le grand public. “C’est sûr qu’on n’a pas assez de visibilité. Si on n’est pas dans le monde du roller, peu de gens savent que ça existe”, déplore la championne. 

Un manque de visibilité qui va de pair avec un manque de financement des déplacements lorsqu’elle doit participer à des compétitions. “Pour les championnats d’Europe, la fédération nous paye l’hôtel. Mais pas le transport. Avec tous les sportifs de l’équipe de France, on s’est donné rendez-vous dans plusieurs villes de France : Bordeaux, Saint-Nazaire.. et on va faire du covoiturage jusqu’en Espagne”. 

Profondément passionnée par ce sport, Charlotte Petrow se félicite qu’un autre sport de glisse, le skateboard, ait récemment rejoint la liste des disciplines représentées aux jeux olympiques. Une nouvelle reconnaissance pour un sport en plein essor. Charlotte, elle, espère bien qu’un jour le roller en fera également partie. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.