Poitiers : deux ans après le meurtre de Marina Fuseau, le foyer « Cécile et Marie-Anne » rouvre ses portes

240.000 euros de travaux ont été nécessaires pour rénover le foyer "Cécile et Marie-Anne" / © FTV
240.000 euros de travaux ont été nécessaires pour rénover le foyer "Cécile et Marie-Anne" / © FTV

Le foyer pour jeunes mères de la rue Riffault à Poitiers rouvrira le 4 novembre, deux ans après la mort de Marina Fuseau. L’éducatrice spécialisée avait succombé aux coups de couteau portés par une résidente, en octobre 2017.
 

Par Louis Claveau

Le foyer « Cécile et Marie-Anne », lieu de la tragique disparition de Marina Fuseau, va rouvrir ses portes le 4 novembre prochain. Deux ans après le meurtre de l’éducatrice spécialisée, la structure d’aide et d’insertion pour les femmes en grande difficulté reprend du service après avoir réalisé des travaux d’envergure. Des financements publics mais aussi une campagne de collecte des paroisses de Poitiers ont permis la rénovation du bâtiment.

Reconnue pénalement irresponsable


Le matin du 28 octobre 2017, alors qu’elle se rendait à son travail, Marina Fuseau a été assassinée de plusieurs coups de couteau par une résidente. La pensionnaire guinéenne, alors âgée de 20 ans, a expliqué qu'elle craignait que son bébé lui soit retiré. Après une expertise psychiatrique, l’auteure des faits a été déclarée pénalement irresponsable par la justice en janvier 2019, considérant « l’altération du discernement au moment des faits ». Elle a été hospitalisée sous contrainte.

Le compagnon de la victime a déposé un recours au Tribunal de Grande Instance de Poitiers pour faire reconnaître la « faute inexcusable de l’employeur », en l’occurrence l’association Adifas Poitou. Les parents de Marina Fuseau espèrent quant à eux l’installation à l’entrée du foyer d’une plaque commémorative en mémoire de leur fille.

Sur le même sujet

Les + Lus