Assassinat de Marina Fuseau à Poitiers : ses parents réclament justice

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christine Hinckel
Une marche en hommage à Marina Fuseau est organisée dimanche 4 février à Poitiers
Une marche en hommage à Marina Fuseau est organisée dimanche 4 février à Poitiers © FTV

Trois mois après l'assassinat de Marina Fuseau dans un centre social de Poitiers, les parents de la jeune femme, éducatrice spécialisée au foyer Cécile et Marie-Anne, réclament justice et appellent à un rassemblement de soutien le 4 février prochain à Poitiers.

Un premier hommage avait été organisé le 11 novembre dernier devant l'hôtel de ville de Poitiers. Il avait rassemblé une foule silencieuse de collègues, d'amis, d'élus et de Poitevins choqués par la fin tragique de Marina Fuseau au matin du 28 octobre alors qu'elle venait d'arriver sur son lieu de travail, un centre spécialisé dans l'accueil des femmes en difficulté.

Marina Fuseau a été tuée à coups de couteau par une jeune femme de 20 ans qui craignait qu'on lui retire son enfant, âgé de 16 mois. Trois jours plus tard, l'auteure des coups de couteaux meurtriers a été mise en examen pour homicide volontaire avec préméditation. Lors de son audition, elle a reconnu les faits et expliqué qu'elle était passé à l'acte le jour où elle a compris que son enfant pouvait lui être retiré. "Je voulais tous les tuer" a affirmé la jeune femme que les services de l'Aide à l'Enfance avait signalée à la justice pour "mise en danger de la vie de son enfant". 
assassinat de Marina Fuseau

"Elle nous avait dit qu'elle avait peur"

La question de la responsabilité pénale de la jeune femme est aujourd'hui posée. Une première expertise psychiatrique a conclu à l'abolition du discernement au moment des faits ce qui pourrait conduire vers un non-lieu juridique. Les parents de la victime s'insurgent contre cette hypothèse et réclament une contre-expertise, ils veulent que la justice se prononce sur la mort de leur fille et leur donne les premiers éléments pour comprendre comment et pourquoi un tel drame a pu se dérouler.

"Cette personne aurait du être sous surveillance. Il aurait du y avoir une deuxième personne pour accompagner ma fille."interroge le père de Marina.

Sa mère explique aujourd'hui que leur fille se sentait menacée depuis un moment par celle qui finira par la tuer.

"Elle nous avait dit qu'elle avait peur parce qu'elle avait menacé de la tuer" affirme-t-elle.

Une manifestation de soutien est organisée le dimanche 4 février à 15 heures à Poitiers. Le cortège partira de la place du Maréchal Leclerc pour rejoindre le foyer Cécile et Marie-Anne, rue Riffault. 

Bruno Pillet et Cécile Landais ont rencontré les parents de Marina Fuseau qui habitent en Charente. Voici leur témoignage :
 

assassinat Marina Fuseau



 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.