Poitiers : des élèves ambassadeurs pour lutter contre le harcèlement scolaire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christina Chiron .

Jeudi 7 novembre était la journée nationale de mobilisation contre le harcèlement scolaire. Un élève sur dix en serait victime. L'académie de Poitiers a voulu mettre en avant des élèves ambassadeurs contre le harcèlement. Certains d'entre eux en ont été victimes et veulent aujourd'hui agir.

Une moquerie, un jour, et puis deux. Des rires, des coups, du racket, des menaces. Des situations qui peuvent être quotidiennes pour certains enfants et adolescents. Pour lutter contre le harcèlement scolaire dès les premières brimades, le gouvernement a lancé une nouvelle campagne de sensibilisation. De la formation des enseignants en passant par la sensibilisation des parents et des élèves, l'objectif est de rendre chacun acteur de la prévention pour que diminue ce phénomène, souvent peu visible et pernicieux. 

221 cas possibles de harcèlement 

Dans l'Académie de Poitiers, sur la base du volontariat, des élèves ambassadeurs sont chargés d'être un relai et de mettre en place des projets de sensibilisation dans leurs établissements scolaires. Certains d'entre eux ont eux-mêmes été victimes ou témoins.

En 4e il y avait une élève victime de harcèlement. Elle était isolée, je l'ai très vite remarqué. J'étais déléguée cette année-là et j'ai pris sa défense plusieurs fois. Elle m'écrivait même des lettres où elle me disait que ça n'allait vraiment pas et j'étais à son écoute.
- Lou Gibier-Griffiths, élève au lycée Victor Hugo, Poitiers

La situation est préoccupante, l'an dernier, l'Académie a recensé 221 cas de possibles harcèlements. Pour les aider, les élèves ambassadeurs ont une formation pour repérer certains signes. D'autant qu'avec les réseaux sociaux, le harcèlement franchit désormais la porte de la maison.

On leur apprend les différentes formes que peuvent prendre le harcèlement et à repérer un mal-être chez un camarade. Ça peut-être un élève qui s'isole, ne fait pas partie d'un groupe. L'information de base, c'est que si on est témoin ou si on a un doute, on alerte un adulte référent.
- Vincent Planet, référent académique de lutte contre harcèlement

Si vous êtes victimes ou témoin de harcèlement, un numéro a été mis en place : le 3020.
Un numéro d'écoute est également disponible autour du cyber-harcèlement : le 0800 200 000

Oser prendre la parole, sortir de l'isolement, une démarche souvent difficile mais nécessaire, pour que la honte change enfin de camp.

L'une de nos équipes a suivi cette initiative au lycée Victor Hugo de Poitiers.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité