Poitiers : l'insécurité au coeur d'un questionnaire élaboré par deux étudiantes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Luc Barré .

Les femmes se sentent-elles en sécurité à Poitiers ? Quels sont les endroits où elles sont le plus victimes de harcèlement de rue ? Exemples de questions misent en ligne par deux étudiantes. Elles mêmes confrontées au phénomène. Elles ont été reçues ce mercredi après-midi par le maire de Poitiers.

Elles sont deux étudiantes de Poitiers. Ces deux jeunes femmes se sentent en danger, dans les rues de la ville.
 
A 19 ans, Sixtine et Angeline ont décidé d'agir en lançant un questionnaire en ligne à destination des Poitevines. Elles ont reçu plus de 1.500 contributions en moins d'une semaine, des hommes et des femmes de 16 à 50 ans.
 

C'est désagréable de se faire siffler même si certains peuvent le prendre comme un compliment. A force, ça devient lourd. Quand on te touche aussi, on n'est pas des objets" explique Angéline.


Elles ciblent des endroits très fréquentés. La gare, Notre-Dame, Place d'Arme… autant de lieux où les femmes ressentent de l'insécurité.
 
Elles ont rencontré le maire de Poitiers pour lui présenter le résultat de leur enquête.
 

Le maire nous a écouté. On lui a demandé une meilleure luminosité, plus d'éclairage dans certaines rues de la ville. On a aussi souhaité plus de patrouille de police" témoigne Sixtine.


Ces deux jeunes femmes vont rencontrer très bientôt des associations de prévention contre le harcèlement de rue.
 
Poitiers : l'insécurité au coeur d'un questionnaire élaboré par deux étudiantes

Quelques résultats de ce questionnaire :

1.501 réponses dont 1.396 femmes et 124 hommes. Les tranches d'âges, entre 16 et 50 ans.

- 83,2% soit 1.265 personnes ont subi du harcèlement de rue à Poitiers.
- Sifflements / Interpellations : 95%, soit 1.200 personnes
- Commentaires sexistes : 36%, soit 460 personnes
- Insultes : 28%, soit 360 personnes
- Attouchements : 10%, soit 127 personnes

Le harcèlement de rue a lieu plutôt : 
- Le matin pour 2,7% soit 34 personnes
- L'après-midi pour 45%, soit 580 personnes
- En soirée pour 40%, soit 500 personnes
- La nuit pour 12%, soit 160 personnes
 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité