Poitiers : le quartier des Dunes bloqué après des émanations suspectes

Depuis la fin de matinée à Poitiers, le quartier des Dunes face à la caserne Aboville est bloqué après des émanations suspectes d'un produit irritant. Les analyses sont toujours en cours pour déterminer sa composition. 11 personnes hospitalisées au CHU ont pu sortir vers 18h.

La préfecture de Poitiers indique que les faits se sont produits "lors d’une opération de broyage de végétaux sur un talus situé quartier des Dunes à Poitiers face à la caserne "Quartier Aboville". Un récipient contenant un liquide de nature indéterminée a été déchiqueté lors de l'opération."


Onze personnes hospitalisées pour des examens

Depuis 9h30, ce matin des habitants du quartier avaient repéré des odeurs suspectes. Au total, onze personnes ( trois militaires, sept pompiers et un agent de la mairie) ont été incommodées par les émanations et conduites au CHU pour des examens. Elles ont pu en ressortir en fin de journée après avoir reçu les résultats de leurs analyses.
Dès la fin de matinée, un périmètre de sécurité a été mis en place et les accès au boulevard autour de la caserne Aboville bloqués pour éviter toute nouvelle contamination. Les habitants ne pouvant pas rentrer chez eux.


La nature du produit toujours inconnue

Des équipes spécialisées se sont rendues à lami-journéesur place. Elles ont reçues des renforts notamment de la sécurité civile de La rochelle. Du matériel destiné à réaliser des analyses du produit contenu dans le récipient déchiqueté a été acheminé par l'hélicoptère Dragon 17 de la sécurité civile de Charente-Maritime. Des prélèvements ont été réalisés mais ce soir, la nature du produit reste toujours inconnue, elle ne correspond à aucune des références identifiées par les équipes spécialisées. En fin de journée, une unité scientifique de la sécurité civile de Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir) spécialisée dans les risques chimiques et technologiques est arrivée sur place pour déterminer la composition du produit.


Périmètre de sécurité restreint

A 18h, des barrières de sécurité sont en cours d'installation pour interdire l'accès au quartier ce soir. Le périmètre a cependant été restreint. Des habitants du quartier ont pu rentrerchez eux, seules deu xou trois maisons sont encore concernées par le confinement.
Reportage Jérôme Vilain et Laurence Couvrand