Poitiers : émanations suspectes près de la caserne Aboville, onze personnes admises au CHU

Depuis la fin de matinée le quartier autour de la caserne Aboville à Poitiers est bloqué en raison d'émanations et d'odeurs suspectes. Sept personnes ont été intoxiquées et prises en charge au CHU. Trois militaires, un agent de la mairie et sept pompiers ont été incommodés.

La préfecture de Poitiers indique que l'incident est survenu "lors d’une opération de broyage de végétaux sur un talus situé quartier des Dunes à Poitiers face à la caserne "Quartier Aboville". Un récipient contenant un liquide de nature indéterminée a été déchiqueté lors de l'opération." Les personnes incommodées par les émanations ont été admises au CHU de Poitiers pour examen. Des odeurs suspectes ont été repérées par les riverains à partir de 9h30 ce matin.


Analyses en cours pour déterminer le produit en cause

Un périmètre de sécurité interdisant l'accès au quartier a été mis en place par les pompiers afin d'éviter que d'autres personnes soient touchées, les habitants du quartier ne peuvent pas rentrer chez eux.
Des analyses visant à déterminer la nature du produit en cause sont en cours. Les pompiers parlent d'un produit "irritant".


Des renforts venus de Nogent-le-Rotrou et La Rochelle

Une équipe spécialisée dans les risques technologiques est sur place pour tenter de déterminer la provenance du produit.

Du matériel spécialisé pour procéder aux analyses a été acheminé de La Rochelle par l'hélicoptère de la sécurité civile Dragon 17 et une unité de la sécurité civile de Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir), spécialisée dans les risques chimiques et technologiques, est arrivée en renfort.
L'hélicoptère de la sécurité civile de Charente-Maritime s'est positionné à l'intérieur de la caserne Aboville, située juste en face des lieux de l'incident.