Poitiers. La préfète de la Vienne juge illégal l'arrêté anti-pesticides du maire

Dans un courrier adressé au maire de Poitiers ce vendredi 4 octobre, la préfète de la Vienne Isabelle Dilhac estime illégal l'arrêté anti-pesticides. Cet arrêté pris le 30 septembre dernier interdit l'usage de pesticides à moins de 150 mètres des habitations.  
Parvis et Hôtel de ville de Poitiers.
Parvis et Hôtel de ville de Poitiers. © B. Bönsch - MaxPPP
La mairie de Poitiers a pris acte du courrier envoyé par la préfète de la Vienne ce vendredi 4 octobre, dans lequel elle juge l'arrêté anti-pesticides "non favorable".

Cet arrêté, qui interdit l'usage de pesticides à moins de 150 mètres des habitations, avait provoqué la colère des agriculteurs mercredi 2 octobre. 
Le service communication de la préfecture précise que ce courrier s'inscrit dans le "contrôle de légalité" exercé sur tous les arrêtés municipaux.

Contactée, la mairie indique de son côté qu'elle va "prendre connaissance des réserves émises" par la préfète Isabelle Dilhac. Parmi elles, la compétence du maire pour prendre un arrêté de ce type.  

La collectivité a désormais deux mois pour modifier, retirer ou maintenir l'arrêté. Passé ce délai, la préfète de la Vienne pourrait saisir le tribunal administratif. 

La mairie devrait s'exprimer en début de semaine prochaine.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société social économie agriculture