Les Raffarinades survivront-elles à la fin de la carrière politique de Jean-Pierre Raffarin ?

Jean-Pierre Raffarin en meeting pendant la campagne présidentielle de 2017 / © MaxPPP / IAN LANGSDON
Jean-Pierre Raffarin en meeting pendant la campagne présidentielle de 2017 / © MaxPPP / IAN LANGSDON

Vous vous souvenez sans doute de son appel à la "positive attitude", directement inspirée d’une chanson de Lorie ou de son plaidoyer pour le débat entre oui et non dans le référendum pour la Constitution européenne. Tous estampillés : Raffarinades. Retour sur un certain art de la formule.

Par Coralie Roland

Jean-Pierre Raffarin, 68 ans, a annoncé aujourd'hui dans les colonnes de la Nouvelle République vouloir quitter la politique et créer un ONG internationale. Au fil de ses 40 années de mandat, il s’est fait une réputation de ces petites phrases courtes et efficaces qui en tout cas marquent les esprits, qu’on y adhère ou pas. Morceaux choisis.

Notre route est droite, mais la pente est forte

Extrait du discours de politique générale, le 3 juillet 2002

The "yes" needs the "no" to win against the "no"

Lors de la campagne du référendum pour la Constitution européenne, Jean-Pierre Raffarin faisait campagne pour le oui, comme nous le rappelle l’INA ci-dessous.


Voici également l'extrait d'un journal de 20 heures sur France 2 en 2003, avec un montage réalisé en 2012 par l’INA Politique compilant quelques formules de Jean-Pierre Raffarin.

La Raffarinade, c’est une musique


Dans un entretien à Yahoo! et Sciences Po TV, la télévision des étudiants de Sciences Po, Jean-Pierre Raffarin expliquait en 2016 sa conception de la Raffarinade, non sans avoir exprimé aussi une certaine lassitude de voir la question arriver dans l’entretien (à voir en fin de vidéo).
"La raffarinade, c’est une musique, qui rebondit, avec des mots qui riment avec forcément quelque chose… "Quand l’immédiat dévore, l’esprit dérive" : ça va vite, c’est rapide, c’est d’ailleurs du Edgar Morin. C’est donc une 'Morinade'. Ce sont des choses rapides et musicales, pour que cela puisse marquer."

Une vidéo repérée dès 2016 par les journalistes du Lab Europe1 pour un article intitulé Le professeur Raffarin vous donne un cours de "raffarinade".


Une séle​ction de "Raffarinades" choisies par l'AFP

  • Sur la vie

- "Notre route est droite, mais la pente est forte"
- "Les jeunes sont destinés à devenir des adultes"
- "L'avenir est une suite de quotidiens"
- "La route, elle est faite pour bouger, pas pour mourir"
- "Je dis aux jeunes : la fête, c'est la vie. La vie, c'est ton visage !"
- "Il existe aussi une intelligence de la main (...) et elle communique directement avec le coeur"
- "Les veuves vivent plus longtemps que leurs conjoints"
- "Je vous recommande la positive attitude"

  • Sur la politique

- "La France est forte quand c'est une force qui va et qui sait où elle va"
- "La Marseillaise sera d'autant moins sifflée qu'elle sera entonnée par tous"
- "Le citoyen est un piéton de la République"
- "Un peuple qui doute n'est pas un peuple qui marche"
- "La politique, ce n'est pas un sport, ce n'est pas une équipe contre une autre : on est tous l'équipe de France"
- "Merci (à Bernadette Chirac) de nous montrer que la victoire n'est pas facile, qu'elle se gagne étable par étable, commune par commune"
- "Il faut mettre en place la République du bon sens"
- Sur l'Europe et le référendum de 2005 -
- "L'Europe à laquelle nous devons penser demain, ce n'est pas l'Europe d'hier"
- "The yes needs the no to win against the no" ("Le oui a besoin du non pour gagner contre le non")
- "Ne soyons pas frileux, ne soyons pas frigides" avec l'Europe
- "Mon oui est plus qu'un non au non"

  • Sur lui-même

- "Je n'aime pas beaucoup ne pas être dans le logiciel central de moi-même"
- "Est-ce que j'ai l'air d'un psychosé ?"
- "J'ai mes rondeurs mais j'ai mon énergie"
- "Je suis le pilote de l'Airbus gouvernemental"
- "Je ne travaille pas pour moi, je n'ai pas un ego hypertrophié"
- "On annonce toujours mon départ pour la semaine prochaine. Finalement j'ai quelque résistance"
- "J'aimerais un jour être globe-trotter"
- "Je ne suis pas énarque, je parle directement comme je suis"
- "Je repars à neuf"

En 2012 , M. Raffarin a reçu le "Grand prix spécial 10e anniversaire" Humour et politique (décerné par le Press Club) "pour l'ensemble de son oeuvre".
(Source : AFP)

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus