• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Soins dentaires : le dispositif “Aime Tes Dents” est élargi aux 3-24 ans pour privilégier la prévention

© ROOBAERT MIREILLE/ AFP
© ROOBAERT MIREILLE/ AFP

Depuis le 1er avril la CPAM renforce le dispositif "Aime Tes Dents", réservé aux 6-18 ans. Il s'étend désormais aux 3-24 ans avec un examen tous les 3 ans. Cette convention permet de réorienter les soins dentaires vers la conservation des dents et non la pose de prothèses.

 

Par Christine Hinckel

L'élargissement du dispositif "Aime Tes Dents" aux 3-24 ans est inscrite dans la convention signée entre les dentistes et l'Etat en 2018. Celle-ci prévoit une revalorisation des soins conservateurs, notamment avec une hausse des tarifs, au détriment de la pose de couronnes et autres prothèses dont les prix sont désormais plafonnés.

"On revient à notre cœur de métier qui est de soigner des gens et de conserver des dents et pas de faire des prothèses." se réjouit Serge Rouquette, Chirurgien-Dentiste à Poitiers.

"Depuis 40 ans, on était dans un système malsain qui consistait à dire : rattapez vous sur les prothèses et on n'augmentera pas les soins dont les tarifs ont été bloqués pendant 25 ans" ajoute-t-il.

La CPAM et les professionnels souhaitent désormais plus mettre en avant la prévention et l'éducation à une bonne hygiène bucco-dentaire en direction des enfants pour éviter si possible des interventions plus coûteuses.




Plus d'informations avec le reportage de José Sousa, Laurent Gautier et Thierry Cormerais :
L'accès aux soins dentaires amélioré dans la Vienne
Depuis le 1er avril, une nouvelle convention entre la CPAM et les dentistes permet d'améliorer l'accès aux soins dentaires. Reportage de José Sousa, Laurent Gautier et Thierry Cormerais Intervenants : Yohann Aucante, papa de Félix, Serge Rouquette, Chirurgien-Dentiste et Maryline Lambert, Directrice CPAM de la Vienne et Félix, 9 ans

Sur le même sujet

Européennes 2019 : le Parti animaliste crée la surprise avec 2,4 % des voix, réaction de la présidente du parti en Gironde

Les + Lus