Une soirée sur le thème du handicap en entreprise à Poitiers

La fondation des entrepreneurs contre l'exclusion, FACE Poitiers-Châtellerault organisait mardi 18 février 2020 une table ronde sur le handicap en entreprise. Philippe Croizon est venu y parler de son expérience.

Philippe Croizon devant des entrepreneurs pour parler de l'emploi des handicapés
Philippe Croizon devant des entrepreneurs pour parler de l'emploi des handicapés © Nathan Vildy, France télévisions
Violaine a eu deux accidents du travail consécutifs. Après plusieurs mois d'arrêt et une opération, elle ne pouvait plus travailler comme avant. Son entreprise a alors adapté son poste de travail. Aujourd'hui, elle se sent comme n'importe quel employé.

Je me sens acceptée par mes collègues avec mon handicap. Je suis bien intégrée.
- Violaine Jautrou

Son entreprise, c'est la Saft à Poitiers. Un groupe qui mène depuis longtemps une politique d'intégration du handicap.

Certes, c'est une contrainte légale, mais nous, ça fait 15 ans qu'on est au delà de l'obligation légale, qu'on a pris le sujet du handicap dans l'entreprise en main.
Gaëtan Masson, directeur des ressources humaines France de Saft.

La loi oblige en effet toutes les entreprises de plus de 20 salariés à employer 6% de travailleurs handicapés. Si elles ne le font pas, elles doivent payer des amendes. Beaucoup d'entreprises préfèrent souvent payer.

Une table ronde sur le handicap en entreprise

La Face, la Fondation des Entrepreneurs Contre l'Exclusion organisait mardi 18 février 2020 à Poitiers une table ronde sur le thème du handicap en entreprise. Avec un invité connu pour son engagement en faveur des personnes handicapées, Philippe Croizon. Pour lui, l'accès au travail est une nécessité. Et les entreprises doivent se mobiliser.

 Si le chef d'entreprise ne tape pas du poing sur la table pour dire je veux une politique de l'emploi des handicapés ou des personnes atteintes de maladie invalidante, ça ne fonctionne pas.
- Philippe Croizon.

C'est aussi l'état d'esprit de la fondation Face. Renaud Francomme, son président adjoint explique :

Notre rôle c'est d'éveiller les consciences, de servir de poil à gratter, mais surtout d'avoir un débat d'idées. Parce que c'est aussi comme ça qu'on aide à lever un certain nombre de freins, de peurs, pour favoriser l'accès des handicapés à l'entreprise. Renaud Francomme, président adjoint de Face Poitiers-Châtellerault.

Philippe Croizon qui a participé à la table ronde a aussi donné sont propre point de vue sur le handicap, un mot qu'il refuse.

J'aime pas le mot handicapé. Moi je ne suis pas handicapé, je suis capable autrement. Je fais la même chose que tout le monde, je conduis ma bagnole, je nage, je réalise tout ce que j'ai envie de réaliser, et avec l'aide de chacun, tout est possible.
- Philippe Croizon

Nathan Vildy et Stéphane Bourin ont rencontré ces personnes atteintes d'un handicap, intégrées comme n'importe quel employé.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
entreprises économie handicap société