TNT : problème de réception des programmes en Nouvelle-Aquitaine

© France Télévisions
© France Télévisions

Un grand nombre de téléspectateurs de Nouvelle-Aquitaine se voient privés de réception TNT depuis le week-end du 28 décembre. On vous explique d'où vient cet incident.

Par Lionel Gonzalez

C'est un phénomène bien connu de TDF (Télédiffusion de France), le prestataire qui possède les émetteurs de télévision et de radio. En effet, les conditions météorologiques particulières peuvent jouer sur la mauvaise réception des chaîne de télévision, particulièrement, des programmes de France 3.
Vous êtes nombreux à nous signaler la perte de votre signal de télévision depuis quelques jours. On vous explique ici quel est ce phénomène, dû à des conditions météorologiques particulières.

Cette situation ne concerne pas la réception des programmes TV via les box internet.

L’Agence Nationale des Fréquences (ANFR) a fourni des explications à ces désagréments sur son site, en expliquant que l'Ouest de la France est concerné par ce phénomène. "En raison d’un épisode météorologique particulier – variations importantes de la température et de la pression atmosphérique, puis beau temps – de nombreuses communes de l’ouest et du nord de la France risquent de rencontrer des difficultés de réception de la TNT jusqu’au 31 décembre."

Selon l'ANFR, "Tout devrait se rétablir à partir du 1er  janvier 2020."
Sur le site internet recevoirlatnt.fr, on apprend que ces phénomènes sont naturels et peuvent se produire en période de chaleur inhabituelle, ou à l’occasion de changements brusques de températures. Ils sont favorisés dans la grande majorité des cas par une masse d’eau qui se réchauffe brusquement, ou par des changements brusques de conditions météorologiques.

Contacté, TDF confirme le souci ("propagation exceptionnelle") et l'explique ainsi de manière technique : "Certaines conditions de température (haute), de pression et d’humidité (forte) peuvent provoquer une modification de l’indice de réfraction de l’air et ainsi créer des couloirs dans lesquels les ondes sont enfermées et se propagent sur des distances très longues. Elles sont donc reçues dans des zones non planifiées, provoquant des brouillages."

Les téléspectateurs qui reçoivent la télévision par une antenne râteau sont alors confrontés à une pixellisation, une perte partielle des chaînes, un son saccadé, etc. Ces anomalies sont ponctuelles et vont durer quelques jours au plus.

Il est conseillé de ne pas effectuer de recherche et mémorisation des chaînes sur son téléviseur ou modifier son installation de réception, au risque de perdre l’ensemble des chaînes. La bonne réception sera rétablie dès que le phénomène météorologique cessera.

Un schéma pour mieux comprendre

 Illustration de la différence entre une situation normale et une situation de propagation exceptionnelle. / © Agence Nationale des Fréquences (ANFR)
 Illustration de la différence entre une situation normale et une situation de propagation exceptionnelle. / © Agence Nationale des Fréquences (ANFR)

Pour encore mieux comprendre

Ci-dessous la carte de la situation ce lundi 30 décembre. La zone jaune (extrêmement rare) représente le niveau 5 "strong" de propagation des ondes en fonction de la pression atmosphérique (de 0 à 10). Voir le comparatif avec la dernière carte ci-dessous lors d'une situation "normale" ("NIL SIG").

Les zones notées dans les prévisions dans le cas de conditions atmosphériques particulières nécessaires pour produire une flexion troposphérique des ondes radio VHF, UHF. La flexion troposphérique s'étend sur les fréquences radio et télévision bien au-delà de leur limite normale et augmente ainsi les interférences entre les stations.

► En savoir plus sur la propagation des ondes sur le site internet dxinfocentre.com (en anglais), dans lequel vous retrouverez aussi des schémas explicatifs.

► Ci-dessous, une carte lors d'une situation "normale" ("NIL SIG"). On ne distingue aucune zone spécifique (en noir).

Sur le même sujet

Les + Lus