Vacances chez soi : à Poitiers, "on passe de la Renaissance au Moyen-âge en deux minutes"

C'est l'un des plaisirs des vacances chez soi... redécouvrir les trésors cachés de sa ville. A Poitiers, des visites du patrimoine sont organisées. Certaines emmènent les visiteurs dans des lieux très rarement accessibles, comme par exemple, les sous-sol du palais des Ducs d'Aquitaine.
 
Depuis quelques mois, le palais des ducs d'Aquitaine s'est vidé des magistrats de la Cour d'appel et a repris sa fonction patrimoniale.
Depuis quelques mois, le palais des ducs d'Aquitaine s'est vidé des magistrats de la Cour d'appel et a repris sa fonction patrimoniale. © Antoine Morel / France 3 Nouvelle-Aquitaine
"Poitiers, 2000 ans d'histoire", c'est là l'intitulé de cette visite.... Une expérience conçue entre autre par le Palais des ducs d'Aquitaine pour attirer le chaland cet été, autrement dit l'encourager à pousser la porte de ce lieu mythique, pièce centrale de l'Histoire de France. Résidence des comtes de Poitou, le plus grand édifice de l'époque médiévale est forcément l’un des plus remarquables. 
 

La grande salle,  à la fois lieu de vie, décor de réceptions et cour de justice, est construite vers 1200 sous le règne d’Aliénor d’Aquitaine. Au XIVe siècle, elle est agrémentée par Jean de Berry de cheminées richement ouvragées et de larges baies.

Prenons la route ensuite en direction de la Tour Maubergeon, plus ancienne cette fois puisqu'elle date du XIIeme siècle. Ouverte exceptionnellement au public, cet ancien donjon défensif cède la place, au XIVe siècle là aussi, à un palais résidentiel : le visiteur est invité à lever la tête, vers ses vastes fenêtres gothiques et les statues qui les surmontent. "C'est la première fois que je vois une salle aussi grande avec trois cheminées, confie une touriste parisienne croisée sur place. C'est extraordinaire, c'est vraiment d'une richesse incroyable". 

Mais la visite ne s'arrête pas aux portes de ce bâtiment majestueux : il faut s'intéresser à ce qu'il se passe au-dessous.. 

Des fouilles archéologiques au sous-sol

À la Révolution française, les murs abritent un palais de justice, en l'occurrence la Cour d'appel de Poitiers jusqu’en 2019. Avec la construction de la cité judiciaire, les magistrats désertent finalement les lieux et l'édifice est racheté par la Ville. Alors pour la première fois, des fouilles archéologiques vont enfin pouvoir avoir lieu, dans un mois. Le lieu choisi correspond à un sous-sol, dans lequel nous avons pu pénétrer. Une pièce située tout près des cuisines, paraît-il : "on sait qu'on peut trouver des traces de vie, des restes de banquet", raconte Nadège Gauthier, coordinatrice pour la Ville de Poitiers. "On pourrait trouver tous ces éléments-là, mais au fond nous avons beaucoup d'incertitudes, on pourrait être vraiment surpris", renchérit-elle. 

La preuve, s'il en fallait une, que Poitiers n'a pas encore livré tous ses secrets... À vous de les découvrir cet été, lors d'une de ces visites sur réservation, jusqu'au 30 août.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire culture tourisme économie