Les intrigantes fondations d’un sanctuaire gallo-romain vieux de 2000 ans

Les temples se situent en bordure de l'ancienne ville romaine d'Augustoritum (qui devriendra Limoges) une localisation intrigante pour des lieux sacrés. Les chercheurs imaginent que les divinités honorées en ces lieux pourraient avoir été des divinités gauloises. / © France 3 Limousin / A. Abalo
Les temples se situent en bordure de l'ancienne ville romaine d'Augustoritum (qui devriendra Limoges) une localisation intrigante pour des lieux sacrés. Les chercheurs imaginent que les divinités honorées en ces lieux pourraient avoir été des divinités gauloises. / © France 3 Limousin / A. Abalo

Les archéologues ont mis au jour les fondations de deux temples gallo-romains datant du 1er siècle de notre ère. Une découverte intrigante car le site est situé de façon inhabituelle pour un lieu sacré, en dehors de la cité.

Par Christophe Bodin

Des archéologues ont découvert à Limoges les fondations de deux temples gallo-romains datant du 1er siècle.
Ce sanctuaire gallo-romain se situait tout à fait à l'ouest d'Augustoritum (qui deviendra ensuite Limoges), presque à l'extérieur de la cité. Une situation géographique inhabituelle pour un site sacré qui intrigue les chercheurs. Intervenants : Christophe Maniquet et Marie-Hélène Jamois, archéologues de l'Inrap.  - France 3 Limousin - M. Blanloeil / A. Abalo

Les archéologues de l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) ont découvert un lieu sacré sur le site de construction d’une maison individuelle à Limoges.  Ils ont retrouvé les bases d’une structure dotée de deux fanums, deux temples, pour honorer deux divinités.

Il ne reste que les fondations de ces édifices vieux de 2000 ans. Mais après les avoir déterrées, les archéologues savent grâce à elles ce qu'il y avait là, au premier siècle de notre ère. Il s’agissait de temples où l’on venait honorer des divinités.

Une localisation inhabituelle pour un lieu sacré 

Mais une question d’importance reste en suspens : quelles étaient ces dieux ? Car ce sanctuaire gallo-romain se situait tout à fait à l'ouest d'Augustoritum – qui deviendra par la suite Limoges, presque à l'extérieur de la cité. Une situation géographique inhabituelle pour un site sacré.

Un sanctuaire dédié aux divinités gauloises

Les archéologues avancent une hypothèse : il pourrait s’agir de divinités qui n'auraient pas le droit de citer dans l’enceinte de la ville romaine, des divinités gauloises. Mais pour le moment aucun élément n’est venu appuyer cette explication.

Il reste encore quelques semaines de fouilles pour espérer trouver des inscriptions ou des statues et en savoir peut-être plus sur ces divinités.

Sur le même sujet

Les + Lus