Vaccinodrome de Poitiers : réouverture avec un objectif de 1.500 doses par jour

Publié le
Écrit par Marie-Noëlle Missud
En ce lundi 10 janvier 2022, le vaccinodrome de Poitiers rouvre et accueille principalement des candidats à une dose de rappel anti-Covid.
En ce lundi 10 janvier 2022, le vaccinodrome de Poitiers rouvre et accueille principalement des candidats à une dose de rappel anti-Covid. © France Télévisions - Marie-Noëlle Missud

Le parc des expositions de Poitiers accueille à nouveau un centre de vaccination. Il remplace celui de Buxerolles, jugé trop petit.

Vaccinodrome de Poitiers, saison deux. Même décor, mêmes acteurs et, même scénario. Ce lundi 10 janvier, les petites tentes blanches sont de retour, alignées les unes à côté des autres, avec devant elles, des chaises en plastique bien espacées où sont assis quelques patients. Un air de déjà-vu, au hall A du parc des expositions.

En une nuit, pompiers et collectivités ont déménagé le site de la salle des Castors à Buxerolles, près de Poitiers, pour tout réinstaller au parc des expositions. L'objectif est de pouvoir vacciner 1.500 personnes très prochainement au lieu des 600 maximum à Buxerolles. 

Comme avant, il faut prendre un rendez-vous via la plateforme doctolib. Seuls les plus de 65 ans peuvent se présenter sans convocation.

Une majorité de personnes présentes pour une 3e dose

En cette première matinée, beaucoup viennent pour leur troisième injection et connaissent bien le parcours. "Je suis largement dans les temps pour mon schéma vaccinal. Dès que j'ai pu, j'ai préféré venir pour participer à l'effort collectif ", explique Cécile, totalement convaincue de l'intérêt d'une dose de rappel, dite "booster".

Ses voisins et voisines de vaccination ne sont pas tous aussi enthousiastes. Nathalie avoue avoir un peu tardé à faire cette troisième injection, puisqu'elle aurait dû la faire depuis un mois. "Après le 15 janvier je n'aurai plus le choix. Je suis un peu prise à la gorge par rapport aux contraintes, mais je n'ai pas non plus envie de développer une forme grave."

J'ai eu du mal à prendre rendez-vous car je voulais vraiment une dose de Pfizer, mais visiblement ce n'est pas possible. Alors, j'ai opté pour une dose de Moderna

Yann, candidat à la dose de rappel anti-Covid

À sa gauche, Yann attend son tour. "J'ai eu du mal à prendre rendez-vous car je voulais vraiment  une dose de Pfizer, mais visiblement ce n'est pas possible. Alors, j'ai opté pour une dose de Moderna." 

Jessy, lui, a attendu le dernier moment pour compléter son schéma vaccinal. "Ma date limite est au 19 janvier. Je pense qu'on est parti pour se faire piquer régulièrement alors, comme la révision de la voiture, j'attends le dernier moment pour espacer un maximum entre chaque piqure."

"On ne sent rien, en fait ! " 

Evan lui, fait sa première dose. Il a 15 ans et espère entrer dans l'Armée en septembre prochain. "Je veux faire tout ce qu'il faut pour être prêt." Le jeune homme appréhende un peu ce vaccin car il a eu "plein de copains qui ont eu des effets secondaires". En tout cas, au moment de l'injection, sous nos yeux, il ne bronche pas. "On ne sent rien, en fait ! "

La réouverture du centre de vaccination de Poitiers va être suivi, mercredi 12 janvier, de celle d'un autre vaccinodrome, à Châtellerault, avec une objectif de 400 doses par jour.

Pour cette première semaine de réouverture de ces deux grands centres de vaccination, 4.727 rendez-vous sont programmés pour une troisième dose, 149 pour une deuxième et 66 pour un première injection.

Rappel 

Le centre de vaccination de la salle des Castors à Buxerolles a fonctionné du 27 septembre 2021 au 9 janvier 2022. 

Le vaccinodrome du parc des exposition de Poitiers avait déjà fonctionné du 20 avril au 26 septembre 2021 au moment de la première campagne de vaccination contre le Covid-19.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.