Dans la Vienne, des châteaux sont reconvertis en hôtel de luxe

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yleanna Robert .

La vente de châteaux est un marché de niche. Nombreux sont ceux qui souhaitent acquérir un tel patrimoine dans la région. Ces biens d'exception nécessitent non seulement un portefeuille bien garni mais aussi une stratégie de reconversion bien définie. Exemple à Savigny-sous-Faye et Dissay.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022
Dans la Vienne, une dizaine de château sont en vente. Il y a par exemple celui de Savigny-sous-Faye. Depuis deux ans, ce joyau architectural de style renaissance est vide. L'ancien hôtel a fermé ses portes après quinze années consacrées à la restauration quand ses propriétaires anglais sont rentrés au pays. 

Car acheter et faire revivre un tel monument ne s'improvise pas. Cela demande du temps mais aussi de l'énergie et un bon portefeuille. Des ingrédients qu'a réunis avec succès Christophe Bouvier au château de Dissay (86). 

Depuis quelques jours, le château abrite un nouveau restaurant gastronomique. Et travailler dans un château, c'est ce que préfère la chef Dorothée Teanor : 
 

Ce n'est pas pareil que d'aller manger en ville, les gens viennent pour le lieu car ils ont envie d'être hors du temps. C'est plus agréable et donc les gens prennent le temps.


Les premiers plats sont servis alors que la peinture est à peine sèche. Tout autour, les travaux continuent. Ce chantier de titan a débuté il y a deux quand Christophe Bouvier a succombé au coup de foudre :
 

C'est un lieu magique. Avant on n'en connaissait que la façade et là, on permet aux gens d'y entrer. On leur permet de découvrir le château de Dissay comme ils ne l'ont jamais vu.

 
Dans la Vienne, des châteaux sont reconvertis en hôtel de luxe

Au total, l'investisseur a déjà déboursé huit millions d'euros. Les 33 chambres de l'hôtel assureront la rentabilité du château et l'hôtelier veut aussi se diversifier. Un spa pour capter une clientèle extérieure a été mis en place. Mais Christophe compte avant tout sur la beauté du patrimoine.
 

L'ancienne chapelle du château a été désacraliser. On y retrouve des peintures du 15e siècle qui ont subi quelques avaries au cours des périodes.


Pourtant, le propriétaire a choisi de différer les travaux pour en faire profiter ses clients. "Je suis convaincu de l'intérêt des gens pour la connaissance du patrimoine local et on leur permettra de voir le travail des restaurateurs", précise Christophe Bouvier.

Les premières chambres devraient ouvrir leurs portes avant la fin du mois. Après 600 ans d'existence, le château de Dissay est à l'aube de sa nouvelle vie.
 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité