• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

“Ville de surf”, le nouveau label pour les communes du littoral

© CC par Miguel Navaza
© CC par Miguel Navaza

 La Fédération Française de Surf met en place un nouveau label, "ville de surf", qui devrait renseigner les touristes-surfeurs sur la qualité de l'accueil et de l'environnement favorables à la pratique du surf sur la commune.

Par CB

D'après Pascal Bernadet de la Fédération Française de Surf, cela "démarre à peine". Mais déjà une trentaine de communes ont appelé pour demander des renseignements.
170 communes du littoral, 75 offices de Tourisme et une vingtaine d'associations ont été contactées en France et peuvent déposer leur candidature à l'obtention de ce label. Le projet, finalisé au mois de mai dernier et lancé début juin doit au plus tard pouvoir délivrer les labels au 15 juillet "en début de saison" donc... 
Et Pascal Bernadet de rappeler les chiffres "en constante évolution du nombre de pratiquants : 15000 compétiteurs, 70 pratiquants licenciés et ce sur quoi je veux insister c'est qu'on est une des fédérations les plus féminines..."
De quoi favoriser le surf-tourisme familial !

C'est peu de dire que cette démarche pourrait intéresser bon nombre de touristes, adeptes de la glisse, qui pourraient choisir une commune plutôt qu'une autre si elle est qualifiée de "ville de surf", comme on pourrait dire "surf-friendly"...

A ce jour, on estime à plus de 35 millions le nombre de pratiquants dans le monde, dont 450.000 en France (licenciés ou pas). Mais au-delà, le surf est un motif pour le tourisme.

Pratiqué sur les cinq continents, les surfeurs aiment vérifier si les vagues sont plus bleues ailleurs que chez eux... 

Le label "Ville de surf"

L'idée est simplement une forme de certification qui permettrait en un coup d'oeil de connaître le niveau de ce type d'accueil grâce à un panneau à l’entrée de la commune, spécifiant une deux ou trois étoiles.

La Fédération Française de Surf (FFS) a adressé un courrier "à l’ensemble des villes du littoral français (métropole et outremer). Les réponses et les demandes seront traitées par la commission « Label Ville de Surf »"

Ce nouveau label, tel celui des villes fleuries ou des pavillons bleus", devrait connaître un vif succès auprès des offices de tourisme des communes.


Une démarche positive

Pour la fédération cela permettrait à une commune "d'assurer une place privilégiée aux activités surf au sein de sa commune" ainsi q'une "qualité de l’enseignement et des prestations proposées", tout en "valorisant son littoral (Aménagement, environnement, protection, ...) et la qualité de son accueil touristique" grâce à un référencement national sur les sites fédéraux...


Des critères, des étoiles


« Ville de Surf » - 1 étoile :
                        Critères obligatoires :
  • Posséder au moins un club de surf affilié à la FFSurf
  • Mettre à disposition un local au(x) club(s) Subventionner le(s) club(s)
                       Critères valorisants non obligatoires :
  • Mettre en place une stratégie d’aménagement du littoral et des activités surf (parking, douche, sanitaire, accès plages, zones protégées signalées, plages surveillées, POSS, webcam, ...)
  • Animation et Promotion des activités surf (événements, compétitions, surf scolaire, ...)
  • Présence de sections surf (UNSS, pôle, APPN, ...)
« Ville de Surf » - 2 étoiles :

                       Critères obligatoires :
  • Posséder au moins un club de surf affilié à la FFSurf
  • Mettre à disposition un local au(x) club(s) : le local contient au minimum vestiaires et douches.
  • Subventionner le(s) club(s)
  • Au minimum un tiers des écoles de surf de la commune doivent être labellisées « Ecole Française de Surf »
                       Critères valorisants non obligatoires :
  • Mettre en place une stratégie d’aménagement du littoral et des activités surf (parking, douche, sanitaire, accès plages, zones protégées signalées, plages surveillées, POSS, webcam, ...)
  • Animation et Promotion des activités surf (événements, compétitions, surf scolaire, ...)
  • Présence de sections surf (UNSS, pôle, APPN, ...)
« Ville de Surf » - 3 étoiles :

                       Critères obligatoires :
  • Posséder au moins un club de surf affilié à la FFSurf
  • Mettre à disposition un local au(x) club(s) : le local contient au minimum vestiaires et douches et doit être situé à proximité du lieu de pratique.
  • Subventionner le(s) club(s)
  • Au minimum la moitié des écoles de surf de la commune doivent être labellisées « Ecole Française de Surf »
  • Accueillir une compétition d’envergure nationale
                       Critères valorisants non obligatoires :
  • Mettre en place une stratégie d’aménagement du littoral et des activités surf (parking, douche, sanitaire, accès plages, zones protégées signalées, plages surveillées, POSS, webcam, ...)
  • Animation et Promotion des activités surf (événements, compétitions, surf scolaire, ...)
  • Présence de sections surf (UNSS, pôle, APPN, ...)

Une "Vague d'or"

Et pour valoriser celles qui auront décidément l'esprit surf, la fédération a décidé de créer pour la commune comptant le plus grand nombre de licenciés (sportives, compétitions et éducateurs) au 1er Octobre de l’année en cours, un prix spécial, la « Vague d’Or » qui lui sera remis par un élu ou une personnalité présente lors des Championnats de France de Surf. 

Source : FFS


Sur le même sujet

Gilles Gauthier, directeur de la SOBEVAL

Les + Lus