Voile : le médocain Lalou Roucayrol sur le départ de la Transat Jacques Vabre

Publié le
Écrit par Dorine Condé avec Guillaume Decaix
L'Arkema 4 prendra le départ dimanche 7 novembre de la Transat Jacques Vabres avec à son bord les skippers Quentin Vlamynck et Lalou Roucayrol
L'Arkema 4 prendra le départ dimanche 7 novembre de la Transat Jacques Vabres avec à son bord les skippers Quentin Vlamynck et Lalou Roucayrol © EyeSea Production / Arkema Sailing

Le dimanche 7 novembre, la Transat Jacques Vabre débutera. À bord de l'Arkema 4, entièrement construit dans le Médoc, le skipper Lalou Roucayrol fera équipe avec le plus jeune marin de la compétition Quentin Vlamynck. Une traversée de l'Atlantique comme un passage de flambeau.

C'est la dernière ligne droite. Ce dimanche, ce sera le grand jour pour les skippers de la Transat Jacques Vabre.

Au Havre, sur la ligne de départ du bassin Paul Vatin, à 29 ans, Quentin Valmynck sera le plus jeune marin de la compétition. Et pour sa première transatlantique, il pourra compter sur l’expérience de son co-équiper et mentor, le médocain Lalou Roucayrol.

 Avec ses 30 ans de navigation en multicoque, le skipper est un habitué de la course qu’il a déjà remportée en 2017. Cette année, malgré la concurrence dans la classe des Ocean 50, l’objectif est affiché : de nouveau l’emporter.  

C’est difficile, il y a de sérieux concurrents, mais ça ne nous impressionne pas. On n’y va pas pour finir à la troisième place !

Lalou Roucayrol, gérant de l'écurie Lalou Mutil

Mais à bord, le skipper officiel du bateau, ce sera bien Quentin Vlamynck. D’apprenti à équiper, il a gravi tous les échelons de l’écurie de Lalou Roucayrol. Alors aujourd’hui, le marin d’expérience l’avoue, « c’est un travail pour l’ego » mais il passe volontiers la main "ça me semble assez naturel, Quentin ça fait dix ans que je le forme."

Le duo traversera l’Atlantique à bord de l’Arkema 4. Un trimaran de 15 mètres et si la cabine est minimaliste, Quentin Vlamynck voit le bon côté des choses : « ça doit faire 3 m², mais on a vu sur la mer, c’est pas mal ! »

Entièrement construit dans le Médoc et sorti du chantier de Lalou Roucayrol, il y a un an, l’Arkema 4 est le fruit de l’expérience du navigateur, mais pas seulement. Le jeune marin aussi y a mis son grain de sel : « on essaie d’imaginer un bateau un peu différent, qui nous correspondrait plus, avec une zone de cockpit un peu plus protégée, du travail sur l’aéro. »

Après une saison de grands prix disputée en équipage et une deuxième place au classement général, le potentiel du bateau semble prometteur. « On a fait une super saison. On se sent bien à bord, confie Quentin Vlamynck. Forcément, c’est un bateau jeune, il y a des petits trucs qu’on modifie au fur et à mesure, mais en tout cas, c’est le début d’une belle histoire. »

Une belle histoire, sur un parcours renouvelé. Pour cette quinzième édition, l’équipage ne s’arrêtera pas au Brésil comme habituellement, mais contournera l’archipel de Fernando de Noronha pour poursuivre sa route vers la Martinique. Une remontée qui promet une belle bagarre.

Après plus de 10.000 kilomètres parcourus, Quentin Valmynck et Lalou Roucayrol devraient arriver à Fort-de-France entre le 21 et le 24 novembre. Seont-ils les premiers à franchir la ligne d'arrivée ? Une chose est sûre, le flambeau sera bel et bien transmis.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.