Paris Plages ferme ses portes en raison du mauvais temps

Depuis une semaine les visiteurs de Paris Plages profitent du soleil. Vendredi, le site a été fermé en raison d'une alerte orange lancée par Météo France. Les organisateurs parlent tout de même d'une affluence "exceptionnelle".

Transats vides à Paris Plages. La pluie est arrivée aux alentours de 15 heures.
Transats vides à Paris Plages. La pluie est arrivée aux alentours de 15 heures. © Sarah Rebouh
La matinée avait pourtant bien commencé sur la voie Georges Pompidou. Le soleil était au rendez-vous mais le ciel menaçait malgré une chaleur étouffante. Aux alentours de 13 heures, les visiteurs se retrouvaient à plier leurs serviettes et ranger leurs crèmes solaires. Ceux qui avaient prévu de s'installer dans l'après-midi n'ont pas pu accéder au sable chaud. Pour cause, l'orage approchait.

Beaucoup d'habitués comptaient sur ce vendredi pour parfaire leur bronzage à Paris Plages
Beaucoup d'habitués comptaient sur ce vendredi pour parfaire leur bronzage à Paris Plages © Mathilde Riou
Reliés constamment aux équipes municipales chargées de communiquer avec Météo France, les équipes se sont activées pour vider le site et ranger le matériel. "On a eu des alertes ce matin, on a décidé de vider le site à partir de 12h45. Il nous faut une vingtaine de minutes pour fermer la voie entièrement. Sur le site de la Vilette, c'est plus long car il y a des animations nautiques" précisait Damien Masset, régisseur général du site situé au pied de l'Hôtel de Ville. Grâce à des inspecteurs de sécurité à vélo et à des annonces régulières, les "vacanciers" ont été poussés vers les sorties les plus proches.

Paris Plages se vide

Une première semaine "extraordinaire"


Damien Masset est absolument ravi de la première semaine de Paris Plages. "Les gens avaient envie de sortir. La fréquentation est extraordinaire. Paris Plages a fait se lever le soleil sur Paris" s'amuse-t-il. Une centaine de personnes travaillent sur la voie Georges Pompidou. Plagistes, encadrants, régisseurs, équipes de nettoyage de nuit... Tous sont là pour assurer le bon déroulement des journées de farniente.

Damien Masset, régisseur général de Paris Plages voie Georges Pompidou.
Damien Masset, régisseur général de Paris Plages voie Georges Pompidou. © Sarah Rebouh
Si beaucoup apprécient l'initiative, certains visiteurs regrettent tout de même qu'il y ait des travaux aux abords du site. Le régisseur général précise que l'emplacement a perdu 1200 mètres à cause de l'aménagement des quais de la rive droite de la Seine. L'an prochain, le doute subsiste quant à la réalisation des aménagements. "Un projet est dans les cartons, mais moi je ne suis pas dedans !" s'exclame Damien Masset. 

Quoi qu'il en soit, si la pluie ne dure pas trop longtemps, la 11ème édition de Paris Plages devrait être une réussite pour la ville de Paris.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
idées de sorties
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter