Loïc Le Meur : «Pendant trois jours, la Silicon Valley est à Paris»

Loïc Le Meur, fondateur de LeWeb, l'événement high tech n°1 en Europe qui se tient à Paris les 4, 5 et 6 décembre prochains, répond à nos questions quelques jours avant l'ouverture de ce rendez-vous incontournable de la planète web.

Par Olivier Couvreur

Depuis sept ans, vous organisez LeWeb à Paris, au mois de décembre. C'est devenu LE rendez vous high tech n°1 en Europe... Quels sont les changements que vous avez constaté dans la planète web depuis votre première édition ?

Loïc Le Meur : Le principal changement que j'ai pu constater, c'est l'explosion du nombre d'entrepreneurs. C'est un bon signe pour l'Europe. On le voit notamment avec les candidats à la "start-up competition" que nous organisons à LeWeb. On a eu 1000 candidats au départ, 16 ont été sélectionnés pour présenter leur projet sur scène et notre jury élira 3 lauréats au final. Cet engouement sans précédent prouve que malgré la déprime, le marché du numérique est très positif. Meme si, c'est un fait, les levées de fonds sont en Europe beaucoup moins importantes qu'aux USA.

"L'internet des objets" sera le thème de LeWeb'12 à Paris. Pouvez vous nous dire exactement en quoi cela consiste ?

C'est une troisième génération de l'internet. Il y a eu le web, puis l'ère du mobile et des tablettes. Aujourd'hui, on est sur le point d'avoir une nouvelle génération du web avec la possibilité de se connecter partout à internet. Tous les objets que vous touchez sont connectés : votre voiture avec des applis à l'intérieur qui téléchargent de la musique, calculent votre itinéraire en fonction du trafic en temps réels... mais il y a aussi les objets de demain.. Exemple avec Lockitron, qui veut remplacer votre porte-clé grace à une appli dans votre téléphone. Cet exemple est symbolique car votre serrure devient elle même connectée à internet. Deuxième chose intéreessante, c'est le croud funding, le fait que ces starts-ups se financent sans investisseurs, simplement en pré-vendant leur produit sur Internet. Lockitron a levé 2 millions de dollars en seulement quinze jours sur ce principe. Peeblewatch est un autre exemple : ces montres connectées a votre téléphone et qui affichent une quantité d'informations ont reçu un accueil des internautes exceptionnels avec près de 11 millions de dollars en quelques jours, le tout grâce aux réseaux sociaux. L'intéret pour l'entrepreneur, c'est que le seul actionnaire, c'est lui ! 

Quels seront les temps forts de cette édition ?

Il n'y aura jamais eu autant de démos sur leweb ! Des plantes connectées qui s'autogèrent, des objets qui se controlent depuis votre iPhone, comme des spheres ou Ubooly, un nounours qui interagit. Il y aura aussi une entreprise qui vous montrera comment on peut connecte le cerveau. La santé est d'ailleurs un des domaines qui sera en verve au Web'12 Paris. Exemple avec Fitbit qui donne plein de données sur votre activité quotidienne. Bref, vous allez voir que "Connecter le corps humain et interpreter les infos sans médecin" grâce au numérique, c'est la réalité. 

Ca fait un peu peur tout ca, non ?

On va bien sûr aborder le thème de la sécurité. N'oublions pas qu'au début d'Internet, les gens en etaient terrorisées ! Souvenez vous des premiers achats sur le web, de la sécurité des transactions... cela est devenu la normalité aujoud'hui. Ce sera la même chose avec les objets connectés. 

«LeWeb, c'est 3 jours dans le futur»
 

Vous accueillez chaque année près de 3500 entrepreneurs de 75 pays dans un salon dont le ticket d'entrée coute 2300 euros... Pourquoi faire de LeWeb un rendez-vous pour l'élite du web et pas pour le grand public ?

LeWeb est une plateforme dont l'objectif premier est donner une chance aux entrepreuneurs. Ils viennent à cet événement et les investisseurs, ceux qu'on appelle les business angels, sont là aussi. On vient ici pour partager les expériences et imaginer le monde numérique de demain. On essaie d'êter 3 à 5 ans en avance. Avec le web, on propose trois jours dans le futur. Kevin Systrom va expliquer comment il a vendu Instagram pour 1 milliard à Facebook. les gens viennent ici avec les yeux qui brillent. David Marcus va raconter comment il est devenu patron de Paypal . A côté des start-ups, tous les grands sont là : Nokia, Microsoft, Facebook, Google, Renault... Pendant trois jours, on a la Silicon Valley à Paris ! 
Quand au tarifs, on a des tarifs étudiant, des tarifs start-ups... Mais LeWeb est plus un sommet qu'un salon grand public. On y va pour travailler. Le prix du billet est justifié par la grosse production qu'il y a derrière pendant ces trois jours, et par le service très haut de gamme proposé par LeWeb. Il est important de préciser que c'est par contre gratuit sur Internet, on a un gros investissement avec la possibilité de suivre les conférences en live sur Youtube (et sur notre site !, NDLR). 


>> Tout l'actu du Web'12 Paris en cliquant ici

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus