L'agenda culturel du week-end

Des idées de sorties pour ce week-end avec l'agenda culturel de Jean-Laurent Serra

« Séquence 8 » par la compagnie, Les 7 Doigts de la Main, jusqu’au 17 mars au casino de Paris.

A l’origine, Ils étaient 7 unis comme les doigts d’une seule main, 7 amoureux des arts de la piste et de ses infinies possibilités de développements artistiques. En ligne de mire, la réalisation de spectacles construits collectivement, dans lesquels chacun apporte sa pierre à l’édifice. Les 7 doigts de la main sont originaires de Québec et depuis la création du collectif, il y a plus de 10 ans, les membres fondateurs ont fait des émules et des petits.
Huit spectacles sillonnent désormais la planète et le succès est au rendez vous. A Paris, les circassiens ont déjà présenté 3 de leurs créations, dont "Psy" et « La vie » l’année dernière  à la Villette et «Trace » en 2008 à la Cigale qui affichait complet.
Aujourd’hui, c’est à une bande de tous jeunes artistes sélectionnés à l’Ecole Nationale du Cirque de Montréal que les anciens ont passé le relais.
Le spectacle intitulé « Séquence 8 » reprend les fondements de ce cirque qui marie avec élégance, poésie et efficacité, la danse, la musique et les disciplines traditionnelles du cirque. Dans le collectif, chaque artiste développe en parallèle une spécialité comme par exemple la barre russe mais également d’autres disciplines comme le jonglage ou l’acrobatie. Le résultat est surprenant d’efficacité car sur scène, les artistes se complètent et parfois même se remplacent en cas de faiblesse physique. Le spectacle utilise le talent et les compétences multicartes de ces jeunes artistes aussi à l’aise sur les agrès que sur une piste de danse. « Séquence 8 » mélange les genres et les styles avec humour et poésie. De la haute voltige pour un spectacle dont certains numéros comme celui de la planche coréenne ou celui du jonglage avec boite à cigares, ont remporté de nombreux prix, notamment celui du festival mondial du cirque de demain qui récompense les jeunes pousses de moins de 25 ans que l’on retrouve ensuite sur les pistes des grands noms du cirque international.

durée de la vidéo: 01 min 46
sequence 8



« Lilly Wood and the Prick » le 21 mars au Trianon et le 18 juin à l’Olympia.

C’est un retour très attendu par le public parisien et les fans du groupe. Après un an d’absence passé à composer leur 2ème album intitulé « The Fight », le groupe Lilly Wood and the Prick est actuellement en tournée dans toute la France et notamment à Paris. C’est en effet, dans un café de la capitale que la chanteuse Nili Hadida et le guitariste Benjamin Cotto se sont rencontrés en 2006 par l'intermédiaire d'un ami commun. Ils se retrouvent deux jours après pour composer trois chansons, le groupé est né. Fin 2008, ils se font connaître sur internet grâce à une reprise de L.E.S Artistes de Santogold. La suite va assez vite. Après un premier EP sorti en 2008 et une compilation, le groupe signe en 2009 avec le label indépendant Cinq7.Le 31 mai 2010, ils sortent leur premier album Invincible Friends. Quelques mois plus tard, ils sont nominés et remportent la victoire de la musique dans la catégorie « Révélation du public».  Leur tournée est un succès qu’ils fêtent par un concert complet à l'Olympia le 1er juin 2011, un an tout juste après la sorti du disque.
Depuis le mois de novembre, leur nouvel album The fight est disponible dans les bacs et c’est en tournée depuis quelques semaines que le duo défend sa deuxième création composée à 4 mains. Une musique à l’image de ce groupe, frais, jeune et empreint de pop aux accents anglo-saxons. La musique de Lilly Wood and the Prick fait plus que jamais chanter le public.





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agenda