Des militants d'extrême-droite rendent hommage à Venner devant Notre-Dame de Paris

Une centaine de militants et sympathisants d'extrême-droite se sont rassemblés mardi soir sur le parvis de Notre-Dame de Paris pour rendre hommage à l'essayiste d'extrême droite Dominique Venner, qui s'est suicidé dans la cathédrale dans l'après-midi.

Par OC, avec AFP

Rassemblés peu avant 20h au pied de la statue équestre de Charlemagne, à quelques mètres de l'entrée de l'édifice, une centaine de militants et sympathisants d'extrême-droite ont brandi des flambeaux, un drapeau tricolore et écouté un orateur, pour rendre hommage à l'essayiste d'extrême droite Dominique Venner, qui s'est suicidé devant l'autel de la cathédrale mardi l'après-midi. L'orateur a refusé de s'identifier. "Nous ignorons les motifs profonds de son geste", a-t-il dit, monté sur le piédestal de la statue. "Nous sommes ici pour rendre hommage à son dernier combat. Il a toujours défendu la France, belle, forte et fière d'elle-même".

Un autre orateur a ensuite lu intégralement le dernier texte posté par Dominique Venner mardi matin sur son blog, dans lequel il condamnait une nouvelle fois la loi sur le mariage homosexuel et appelait à manifester à Paris le 26 mai. Les militants ont ensuite entonné deux chants militaires, "Les lansquenets" et "La cavalcade", avant de déposer cinq roses blanches au pied de la statue et de se disperser dans le calme.

L'essayiste de 78 ans s'est donné la mort devant l'autel, dans la nef de Notre-Dame, peu après 16h à l'aide d'un pistolet à un coup de fabrication belge, selon des sources policières. Les 1500 personnes présentes dans la cathédrale ont rapidement été évacuées sans incident.

A lire aussi

Sur le même sujet

Des robots et des hommes : le nouveau centre Amazon à Brétigny

Les + Lus