• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

La Manif pour Tous s'achève avec des violences aux Invalides, 293 arrestations

Environ 200 personnes ont lancé des barrières et des bouteilles en direction des forces de l'ordre à l'issue du défilé contre le mariage pour tous. Manuel Valls condamne ces violences causées «par l'extrême droite» / © @MarineTurchi
Environ 200 personnes ont lancé des barrières et des bouteilles en direction des forces de l'ordre à l'issue du défilé contre le mariage pour tous. Manuel Valls condamne ces violences causées «par l'extrême droite» / © @MarineTurchi

Environ 200 personnes ont lancé des barrières et des bouteilles en direction des forces de l'ordre, dimanche soir à l'issue du défilé contre le mariage pour tous. Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a condamné ces violences causées «par l'extrême droite» et «la mouvance identitaire».

Par Olivier Couvreur

La police a interpellé, dimanche 26 mai 2013, en marge de la Manif pour Tous, 293 personnes, dont 231 devaient se voir notifier une garde à vue, a annoncé la préfecture de police. La majorité de ces gardes à vue, environ 200, concerne des personnes interpellées aux Invalides où des heurts ont opposé pendant plus de deux heures fauteurs de troubles et forces de l'ordre après la dispersion du cortège.

Plusieurs centaines de personnes ont en effet refusé de se disperser à l'issue de la grande manifestation, une partie d'entre elles provoquant et agressant forces de l'ordre et journalistes.

Selon un communiqué de l'Intérieur, "ces incidents ont été provoqués par plusieurs centaines d'individus, pour la plupart issus de l'extrême droite et de la mouvance identitaire, qui ont agressé violemment des policiers, dont quatre ont été blessés, des gendarmes, ainsi que des journalistes". Six personnes ont donc au total été légèrement blessées: quatre policiers, un photographe de l'AFP et un manifestant.

"Ces échauffourées prouvent clairement que le dispositif de sécurité conséquent mis en place à l'occasion de cette journée de contestation était pleinement justifié", a déclaré le ministre de l'Intérieur Manuel Valls dans un communiqué, rendant hommage aux 4.500 policiers et gendarmes qu'il avait mobilisés et condamnant "avec force" les violences commises au Invalides.

Un bilan "positif"


La police nuance. "Le bilan de la journée est positif. Toute la journée, ces groupes ont tenté des actions, mais on avait des renseignements précis et on les a maîtrisés", se félicite-t-on à la préfecture de police.

Avant même les incidents des Invalides, une centaine de personnes, dont de nombreux activistes d'extrême droite de groupes comme les Jeunesses nationalistes ou les Identitaires, ont été interpellées. Parmi elles, une trentaine avaient été placées en garde à vue.

>> Voir le reportage de Laurence Barbry et Philippe Jarry

Suite incidents Manif pour tous



A lire aussi

Sur le même sujet

Bande-annonce : Derrière la vitrine des grands magasins

Les + Lus