“Tous les pratiquants rigoureux de l'islam ne sont pas des suspects”

© JACQUES DEMARTHON / AFP
© JACQUES DEMARTHON / AFP

Christian Flaesh, patron de la police judiciaire de Paris, était notre invité du 19/20. Il est revenu sur l'arrestation de l'agresseur du militaire à la Défense et de l'ennemi public numéro 1 : Redoine Faid.

Par Mathilde Riou

Christian Flaesh, patron de la police judiciaire de Paris est revenu sur l'arrestation de l'ennemi public numéro 1 : Redoine Faid.

Il a salué la collaboration des PJ de Lilles et Paris. Il se félicite du succès des services nationaux pour interpeller l'homme responsable de la mort de la jeune policière Aurélie Fouquet. "Nous avions interpellé plusieurs membres de l'entourage de Redoine Faid pour parvenir jusqu'à lui".

Le patron de la PJ de Paris s'est également exprimer sur l'arrestation de l'agresseur du militaire à la Défense :

Il a réagi à la publication du Monde. Selon nos confrères, l'homme de 22 ans avait été signalé auprès des services de renseignements intérieurs. Christian Flaesh a reconnu qu'Alexandre était connu des services de police pour des faits de délinquance. Il était également connu des services du Renseignement intérieur pour sa pratique rigoureuse de l'islam mais  "tous les pratiquants rigoureux de l'islam ne sont pas des suspects".

L'enquête a été longue car le jeune homme était sans domicile fixe. "Nous avons décortiqué les images de la vidéo surveillance, nous avons obtenu des éléments d'ADN qui nous ont permis de remonter jusqu'au suspect".


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus