• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Primaire UMP : retour au calme

Le vote pour la primaire UMP se poursuit sur internet jusqu' à lundi. / © France 3 IDF
Le vote pour la primaire UMP se poursuit sur internet jusqu' à lundi. / © France 3 IDF

Antoine Rufenacht, qui préside le Conseil supérieur de la primaire UMP à Paris, confirme que le scrutin est maintenu.  Pour les candidats le silence est désormais de mise. Une assistance téléphonique et numérique renforcée sera mise en place. Les fraudes seront punies pénalement.

Par VP avec AFP

« Dans l’intérêt général, chaque candidat a souhaité tout mettre en oeuvre pour assurer le succès des primaires et préparer ensemble l’alternance à Paris », a déclaré le président du Conseil supérieur de la primaire, Antoine Rufenacht, après une réunion de plus de trois heures de cette autorité avec les candidats ou leurs représentants -seule NKM était absente- au siège de la Fédération, rue d’Alger à Paris (Ier).
Nathalie Kosciusko-Morizet (40 ans), Jean-François Legaret (60 ans), Pierre-Yves Bournazel (35 ans) et Franck Margain (51 ans), se sont engagés à ne plus prendre la parole publiquement et à ne pas faire campagne par téléphone, mail ou papier. Leurs éventuels permanences, bureaux, points de vote et d'information devront être fermés "immédiatement", comme le demandait M. Bournazel.
"Jean-François Copé s'associera à cet accord et demandera à l'ensemble des membres du Bureau  de se conformer aux décisions prises", a précisé l'ancien maire du Havre.

Pour répondre aux difficultés des électeurs à s'inscrire, M. Rufenacht a indiqué avoir demandé au prestataire Docapost (filiale de La Poste) la "mise en place d'une assistance téléphonique et numérique renforcé". Il a également rappelé que "toute tentative d'inscription frauduleuse pourra(it) être poursuivie pénalement", la peine encourue étant de deux ans de prison et 15.000 euros d'amende.

Les électeurs parisiens, qu'ils soient ou non encartés à l'UMP, ont jusqu'à lundi 19H00 pour voter, par voie électronique uniquement. Les résultats doivent être proclamés lundi soir au Musée social, dans le VIIe arrondissement, avant un éventuel deuxième tour du vendredi 7 au lundi 10 juin.
Même si le premier tour de la primaire va normalement à son terme, l'épisode de ces derniers jours devrait laisser des traces dans les esprits, gâchant en partie un exercice qui devait asseoir la légitimité de Mme Kosciusko-Morizet et la mettre en position de battre la candidate socialiste Anne Hidalgo.

A lire aussi

Sur le même sujet

La maison de Balzac

Les + Lus