Cet article date de plus de 8 ans

Virgin des Champs-Elysées, c'est fini !

Les salariés de Virgin ont décidé d’occuper les magasins des Champs-Elysées et de Barbès. Ils souhaitent obtenir une amélioration de leurs conditions de départ. Une fermeture des boutiques anticipée, la date officielle était fixée à vendredi.
© William Van Qui
A l'issue de leur Assemblée Générale à 17h00 mardi, les salariés de Virgin ont décidé de prendre possesion de leurs magasins. L’opération concerne les magasins parisiens des Champs-Elysées et de Barbès, ainsi que les magasins de Rouen et Strasbourg. Campant depuis mardi soir dans le magasin des Champs-Elysées, ils se sont dit prêts à y passer la nuit et la journée pour « faire pression » pour éviter une fermeture rapide et améliorer le financement du plan social à venir.

La liquidation des magasins de l’enseigne culturelle devrait être prononcée sous peu. 

Lundi, ils s'étaient mobilisé dans une manifestation de la dernière chance avant de rejoindre le tribunal de commerce qui se prononçait sur les offres de reprises. Les deux offres de reprises partielles de Virgin, l'une émanant du spécialiste des loisirs créatifs Cultura et portant sur un magasin et l'autre de Vivarte, groupe multi-enseignes de prêt-à-porter (marques André ou La Halle) et portant sur 9 magasins ont été rejetées.

Le tribunal examinera lors d'une audience spéciale, prévue le 17 juin à 14H00, la liquidation judiciaire de Virgin (960 salariés et 26 magasins), qui semble désormais inévitable.

>> Un reportage de William Van Qui et avec Colette Zagaroli

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie