L'agenda culturel du 14 juin

Par Jean-Laurent Serra

« I Was Looking at the Ceiling and Then I Saw the Sky »

Jusqu’au 19 juin au Théâtre du Châtelet.

C’est un ouvrage inclassable tel que les chéris le théâtre du Châtelet, une œuvre composée de vingt chansons pop aux influences rock, jazz, gospel ou encore blues qui se situe entre le genre comédie musicale, l’opéra et la pièce dramatique.
Aux Etats unis, on appelle ça, un « songplay », un enchaînement de chansons qui raconte une histoire et qui aborde des thèmes dits de société. Un peu à l’image de West Side Story que l’on pourrait considérer comme une grande sœur, cette pièce aborde des questions d’aujourd’hui comme  le racisme, l’homosexualité ou encore la contraception et met en scène des personnages d’une vingtaine d’années. L'histoire de I Was Looking at the Ceiling and Then I Saw the Sky est basée sur les suites du tremblement de terre de Los Angeles en 1994 et décrit les réactions de sept jeunes américains de milieux sociaux et ethniques divers, durant l'événement. Le titre est l'une des réactions d'un des personnages, sa traduction est : Je regardais le plafond et soudain je vis le ciel. Pour cette création au théâtre du Châtelet, l’âge des protagonistes a été respecté. I Was Looking ... est d’abord une histoire d’amour dans la veine des comédies de Shakespeare. Les personnages, tous citadins, jouent leurs drames personnels sur fond d’enjeux politiques et sociaux. Leurs rapports sont exprimés en musique, en chansons mais aussi en images :  en plus des décors modernes, l’apport de la vidéo projetée rend la mise en scène très actuelle.

CC_S I WAS LOOKING CHATELET


« Alt J »

Le 23 août au festival Rock en Seine

La sensation pop-indie britannique débarque pour la première fois à Rock en Seine avec la ferme intention de marquer les esprits et la pelouse de Saint-Cloud lors de cette escale déjà très attendue par le public parisien. Formé en 2007 sur les bancs de l’université de Leeds, le groupe de copains a choisi un raccourci clavier « alt j » comme nom de scène qui est également le symbole du changement en mathématique. Sacré révélation britannique de l’année 2012 par le prestigieux Mercury Prize, le groupe affiche complet à chacune de ses prestations parisiennes. Si elles restent rares pour le moment, celle de Rock en Seine devrait faire date dans la communion que le quatuor développe avec son public car sur la pelouse du festival, ils seront environ 10 000 à célébrer cette pop minimaliste qui navigue au croisement de la folk aérienne et des beats hip hop. Tout comme la voix haute perchée et troublante de Joe Newman joue habilement des contrastes, les instruments comme le clavier, la guitare et la boite à rythmes trouvent un harmonieux équilibre entre sons organiques et synthétiques. Dans la lignée de Radio Head ou encore Black Beast, le groupe qui était de passage à Paris il y a quelques semaines à enflammer le studio de France Inter pour un concert privé. Nous y étions et nous avons vraiment apprécié.

DMCloud:77649
ALT-J ROCK INDEPENDANT


« La fête du Chapiteau Bleu » à Tremblay


Pour cette huitième édition de « La Fête du Chapiteau Bleu » le festival met une nouvelle fois en avant le dynamisme et les multiples talents de jeunes compagnies tournées vers la création artistique des arts de la piste. Le programme offre un large panorama du nouveau cirque et des formes artistiques issues ou originaires du genre : le cirque équestre, le clown, la magie, l’aérien et l’acrobatie sur toutes les formes d’agrès, ou encore les arts forains et la marionnette. Chaque édition donne à découvrir une programmation exigeante avec près de 15 compagnies, sélectionnées en France et à l’étranger pour leur potentiel poétique et innovant et pour l’excellence et le caractère spectaculaire de leurs performances. Depuis 2006, la Fête du Chapiteau bleu compte parmi les plus importants festivals dédiés à la nouvelle scène circassienne en France. Avec une programmation sur 3 jours et une ouverture dès le vendredi soir, il est devenu le premier festival de cirque contemporain de la région Ile-de-France accueillant plus de 30 représentations sur le week-end, en extérieur et sous chapiteau. Profitez-en, la météo sera presque au beau fixe et l’accès au festival est gratuit et tout public.

la fête du chapiteau bleu à Tremblay


« Ta Parole »

Jusqu’au 16 juin à Montreuil.

Les Têtes Raides, Emilie Loizeau ou encore Nilda Fernandez seront les têtes d’affiches de ce festival pas comme les autre. Créé il y a 10 ans au fond d’une cour d’immeuble parisien, le festival s’adressait à l’époque à un public avide de nouvelles rencontres musicales. Des artistes souvent autoproduits qui n’avaient pas leur place dans les maisons de disques traditionnelles. Aujourd’hui, si la philosophie de Ta Parole reste la même, le lieu lui a changé pour passer de l’autre côté du périphérique. Jusqu’au 16 juin vous pourrez admirer vos artistes préférés à Montreuil.  La programmation s’est depuis ouverte à des chanteurs de renom mais qui conservent une démarche plus artistique que commerciale. Intimiste, festif, rock ou encore poétique, tous les styles ou presque sont représentés pour que vive la chanson et la création. Le festival Ta Parole provoque la rencontre entre les artistes et le public. Une belle manière de célébrer la richesse de la chanson française, loin des standards et des dictats de la bande FM.

Sur le même sujet

Les + Lus