Cet article date de plus de 7 ans

Journal de campagne de Capucine Edou : la constitution des listes

Chaque dimanche, France 3 Paris vous fait partager le journal de campagne de Capucine Edou, tête de liste PS dans le 7 e arrondissement pour vivre au plus près les municipales à Paris. Cette semaine, la constitution des listes dans chaque arrondissement.
© Daïc Audouit
Vendredi, rendez-vous est donné à 9H30 dans une brasserie du bd St Germain. Romain Lévy, tête de liste du 6e, m’y retrouve.

Campagne en commun

Café, on échange sur la presse du matin, l’annonce la veille du plan « Nager à Paris » d’Anne - je suis contente que le 7e y soit mentionné pour les projets de piscines à venir ! Dans chaque arrondissement le projet d’Anne Hidalgo, présenté en décembre, se décline en fonction des besoins, des réalités locales, de grands projets structurants pour la capitale, mais aussi de ce que chaque tête de liste a fait remonter comme projets prioritaires et qui ont ensuite été arbitrés y compris du point de vue financier.

© Mathieu Delmestre




En l’occurrence ce projet de piscine est issu d’un échange que j’ai eu directement avec Anne sur l’enjeu que cela représentait pour l’arrondissement, qui n’en compte aucune. Réussir à faire passer ce type de message me conforte dans mon utilité pour mon arrondissement, et ça me motive ! De même, lorsque Jean-Louis Missika (co-directeur de campagne d’Anne) m’associe à la réponse adressée à l’Association des Amis du Champ de Mars : je fais adopter l’idée, chère à l’association, d’une gouvernance nouvelle associant, ensemble, Tour Eiffel et Champ de Mars pour assurer un accueil sur ce site à la hauteur de sa renommée mondiale. Mais je sais aussi qu’il me faudra être maire du 7e, ou a minima élue au conseil de Paris dans la future majorité municipale, pour pouvoir continuer à suivre ces dossiers et aider à leur concrétisation, voilà tout l’enjeu de ce scrutin.

Avec Romain, nous nous retrouvons pour faire ensemble le tour des commerçants de la rue des St Pères, frontière entre le 6e et le 7e. J’aime ces moments partagés avec les autres têtes de listes : c’est l’occasion de mieux se connaître, de se soutenir aussi, de partager des idées, c’est un pas de côté dans la campagne. Nous rencontrons des galeristes et antiquaires, qui contribuent à l’identité de nos arrondissements.  Nous échangeons sur les dispositifs d’aide qui sont proposés dans le 6e pour préserver certains baux à des prix raisonnables. J’espère que nous pourrons étendre ce dispositif aux commerces culturels du 7e (librairies…) qui souffrent également fortement du coût et des hausses de l’immobilier, les obligeant de plus en plus à céder leurs locaux à des boutiques de vêtements de luxe.

Nous sommes déjà repartis en campagne, concentrés sur l’objectif, nous donnant rendez-vous pour la balade du lendemain prévue avec Anne sur les berges de Seine.

Le dépôt des listes

Pourtant l’événement marquant de la semaine, c’est le dépôt collectif de nos listes "Osez Paris avec Anne Hidalgo" -c’est le nom de toutes nos listes sur Paris- à la Préfecture de région mercredi matin. Anne voulait en faire un moment politiquement fort, toutes les têtes de listes réunies autour d’elle, déposant leurs listes dès les premiers jours (les candidats ont jusqu’au 6 mars) car nous sommes unis et toutes nos listes sont complètes depuis longtemps.

© Ludovic Piron


Au-delà du symbole politique, c’était aussi un moment de solidarité entre nous tous, un de ces moments qu’Anne sait créer pour souder les équipes et renforcer notre esprit collectif. Ces moments sont importants, tant chacun est plongé dans sa campagne d’arrondissement. J’avais pour ma part pris rendez-vous avec la Préfecture le même jour afin d’éviter de m’y déplacer à nouveau dans la semaine, j’y arrive avec Pauline Véron, candidate du 9e. Nos listes sont constituées depuis le mois de novembre, date à laquelle elles ont été votées par les adhérents socialistes.

Dans le 7e, nous avons 14 conseillers d’arrondissement. Je suis fière de cette liste, je trouve qu’elle ressemble à la diversité du 7e et chaque colistier apporte son regard et son énergie à la campagne. Déposer la liste à la Préfecture, c’est passer le contrôle officiel et républicain de l’éligibilité de chaque candidat, et endosser soi-même la responsabilité de l’élection dans son arrondissement. C’est un moment un peu solennel. Vérification des actes de candidature et des signatures, tout est approuvé, il me faudra juste renvoyer la mise en disponibilité de la fonction publique de l’un des colistiers : il devra cesser son activité professionnelle en cas d’élection. 14 candidats, c’est gérable, contente néanmoins que cette étape soit passée. Anne est derrière moi dans la salle, elle dépose la liste du 15e : 54 candidats pour lesquels il ne faut pas une signature manquante, et tous les documents nécessaires, c’est une autre ampleur ! Enfin elle ressort, récépissé de la Préfecture en main : tout est bon !

© Daïc Audouit



On entre dans la dernière phase de la campagne, plus de retour en arrière possible ! Et cette semaine on passe déjà à une autre étape avec la préparation du meeting du 7e avec Anne qui aura lieu mardi prochainLa favorite du scrutin est Rachida Dati, maire sortante qui conduira la liste UMP-UDI-MoDem.

Elle devra affronter deux listes menées par d'anciens élus UMP. Celle de Michel Dumont, ancien maire de l'arrondissement et celle de Christian Le Roux, ancien adjoint.

A gauche, Bernard Bourdeix est n°1 de la liste EELV. Bruno Percebois conduit la liste Mélenchon.

Emmanuel de Mandat-Gracey représente les couleurs de Charles Beigbeder. Le RBM est défendu par Bernadette de la Bourdonnaye.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020