Cet article date de plus de 7 ans

Les aiguilleurs du ciel ont mis fin à leur grève

La grève lancée mardi par un syndicat minoritaire de contrôleurs aériens a fait long feu: l'Unsa-ICNA a appelé mercredi à la reprise du travail, sans avoir obtenu les moyens supplémentaires qu'il réclamait pour la navigation aérienne.
Vols annulés, retards, des centaines de passagers bloqués à Orly: le mouvement aura tout de même perturbé pendant deux jours une partie du ciel aérien français. L'Unsa-ICNA (22,4% des voix aux élections professionnelles) avait déposé un préavis de mardi à dimanche mais la grève, suivie au premier jour par 9,46% des contrôleurs aériens, a semblé rapidement s'effriter. A l'issue de plusieurs heures de réunion au secrétariat d'Etat aux Transports, l'Unsa-ICNA, troisième syndicat chez les aiguilleurs du ciel (22,4% des voix aux élections professionnelles), y a mis fin.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports aériens aéroports de paris