Cet article date de plus de 7 ans

Grève d'Air France: situation calme à Orly et Roissy

La situation est calme ce mardi matin 16 septembre dans les aéroports parisiens d'Orly et de Roissy au deuxième jour de grève des pilotes d'Air France, malgré les nombreuses annulations de vol prévues par la compagnie aérienne,
La totalité des passagers touchés par la grève ont été prévenus en amont, par SMS. Du coup, il n'y a pas ou très peu de voyageurs en difficulté dans les aérogares.

La situation dans les aéroports parisiens devait être plus ou moins semblable à celle d'hier lundi, avec de fortes perturbations mais pas d'annulations à chaud  et donc pas de mouvements de passagers en colère.

Après avoir assuré moins de 50% des vols lundi, Air France a annoncé que 60% de ses avions resteraient sur le tarmac mardi, les pilotes d'encadrement appelés en renfort pour le premier jours de grève devant être mis au repos.
Air France, qui a envoyé 600.000 messages et SMS pour avertir les passagers, a recommandé aux clients ayant un vol d'ici au 22 septembre de reporter leur voyage ou de changer leur billet sans frais.

Il n'y a "pas encore" de sortie de crise dans le conflit opposant la direction d'Air France à ses pilotes mais les négociations continuent, a déclaré le PDG de la compagnie française sur Europe 1 mardi 16 septembre, au deuxième jour de grève. Frédéric Gagey, le PDG de la compagnie, a ainsi indiqué que la direction avait proposé de limiter la taille future de la flotte de Transavia France, qui est au coeur du conflit, afin de les rassurer sur le fait que la filiale "low-cost" du groupe n'avait pas vocation à remplacer Air France.

« On a senti une inquiétude des pilotes qui imaginaient que Transavia France pouvait soudain remplacer Air France sur la France. Pour montrer que notre projet est clair, nous avons proposé que la flotte soit limitée à 30 avions, une taille équivalente à celle de Transavia Hollande », a-t-il dit, précisant que cette limitation était valide jusqu'en 2019. 
« Le projet: ce sont les vols loisirs au départ d'Orly vers l'Europe. Pour les vols domestiques, il y a un autre outil qui s'appelle Air France. »
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève air france aéroports de paris économie grève transports aériens