Pascal Cherki ne votera pas en l'état le projet de loi d'Emmanuel Macron sur le travail du dimanche

Pascal Cherki, député PS de Paris était l'invité de Samedi Politique sur France3 Paris. Il a déclaré qu'il ne voterait pas le projet de loi sur le travail du dimanche que doit présenter Emmanuel Macron s'il n'y avait pas de modification.

"Les touristes, ils sont au gouvernement, les spécialistes du tourisme, ils sont à Paris", ironise  Pascal Cherki, invité Samedi Politique sur France 3 Ile de France.

Non à la loi Macron, sauf si ...

Dans le bras de fer qui va opposer Anne Hidalgo et le gouvernement sur le travail du dimanche, le député socialiste de la capitale soutient la maire de Paris. Il ne votera pas le projet de loi que prépare Emmanuel Macron sur le travail du dimanche. "En l'état actuel, non. Je souhaite des modifications fondamentales", explique l'un des frondeurs du PS.

"Je veux les mêmes garanties pour tous les salariés. Qu'est ce que cette histoire de les réserver à partir de 20 salariés. Ca doit être des jours mieux payés avec un repos compensateur. Je suis contre les reculs sociaux", explique Pascal Cherki. Le projet d'Emmanuel Macron prévoit que les entreprises de moins de 20 salariés n'aient pas à verser des compensations.

A Paris de décider
 
Il prévoit surtout que ce soit l'état qui définisse les zones touristiques à Paris, perspective à laquelle est opposée Anne Hidalgo. "Ce n'est pas au gouvernement de définir les zones touristiques à Paris. Avant que messieurs Fabius et Macron ne s'intéressent au tourisme, nous on faisait les aménagements nécessaires pour faire de cette ville la capitale touristique du monde", explique Pascal Cherki.

"Laissons les spécialistes du tourisme décider de ce qui est utile à la fois pour l'équilibre de la vie des Parisiens et à l'attractivité touristique de la ville de Paris", conclut-il sur un ton très ferme.