Cet article date de plus de 6 ans

Air France s’apprête à annoncer son plan de restructuration aux salariés

Journée tendue ce lundi pour les agents d'Air France: ils sont appelés à faire grève contre le plan de restructuration menaçant à court terme 3.000 emplois, qui doit être annoncé dans la matinée lors d'un comité central d'entreprise.
Trois syndicats (CGT, FO et Unsa) au niveau national, et la CFDT, dans le Sud, ont appelé à la mobilisation, mais le taux de grévistes demeure inconnu, certains agents optant pour quelques heures de grève, d'autres pour la journée, a expliqué samedi la compagnie. 

Air France a estimé que "l'ensemble de ses vols serait assuré", sans exclure "quelques retards", notamment à l'enregistrement.

Air France doit annoncer lundi à ses personnels les détails de son plan de réduction d'activité qui pourrait entraîner à court terme près de 3.000 suppressions de postes, dont les deux tiers au sol. Pour la première fois de son histoire, des départs contraints sont envisagés, notamment chez les navigants et certaines bases au sol.

Mais les licenciements secs se feront "en dernier recours", a promis le patron d'AF-KLM Alexandre de Juniac, qui souhaite "privilégier les départs volontaires", comme la compagnie l'a fait pour supprimer 5.500 postes de 2012 à fin 2014. L'ampleur du plan dépendra d'une éventuelle reprise des négociations avec les pilotes.

Les dernières discussions avec les pilotes sur de nouvelles mesures de productivité avaient échoué et conduit les administrateurs du groupe AF-KLM à trancher la semaine dernière en faveur d'un scénario "alternatif" au plan de productivité et de croissance "Perform 2020".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève air france économie social grève aéroports de paris transports transports aériens